Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Courrier des lecteurs : "Ces folies dont certains élus raffolent"

1 17.04.2012 15:22
Le projet de centre aquatique d’Angers.

Le projet de centre aquatique d’Angers.

Droits réservés

"A l’évidence la crise que nous traversons, ajoutée à celles, récentes que nous a connues, n’a pas la même signification que l’on soit du secteur protégé ou du secteur exposé.

"Alors que les principales préoccupations des Français sont l’emploi, la sécurité, la dépendance, etc. il se trouve des majorités municipales pour voter des budgets insensés pour financer (avec l’argent des contribuables) des équipements accessoires, des complexes ludiques, des projets pharaoniques.

"Ainsi, le Centre aquatique d’Angers, la transformation des berges de la Maine, la maxi salle de spectacle de Trélazé, un quatrième court de tennis (couvert et chauffé) à Bouchemaine, etc. engloutissent des millions d’euros.

"Pour l’anecdote, une aire de lavage de cyclos a été installée à Bouchemaine pour laquelle la Région a octroyé une subvention de près de 50 000 euros ! A laquelle il faudra ajouter les frais de fonctionnement, la participation municipale, la maintenance sans compter l’inévitable vandalisme. Cela fera cher du lavage d’un vélo !

"Ces constats, dont la presse s’est fait l’écho, appellent plusieurs remarques :

1. Les bénéficiaires et utilisateurs de certains équipements ne devraient-ils pas financer leurs propres loisirs sans en appeler à la collectivité publique ?

2. Quelle crise faut-il craindre (ou espérer) pour qu’enfin nous consentions à nous abstraire du superflu pour nous concentrer sur l’essentiel ?

3. Ce n’est pas en augmentant les impôts qu’on améliorera la condition des Français.

4. Les prochaines élections municipales se joueront sur la capacité dont auront fait preuve les élus de maîtriser (voire de réduire) la pression fiscale. Les folies, dont certains élus raffolent, et dont ils se glorifient dans leur bilan, préparent des lendemains douloureux. Les silencieux d’aujourd’hui sont les indignés de demain.

Puissent les auteurs et les acteurs de ces dérives entendre leur réprobation."

F. B. Bouchemaine

Retrouvez notre page Courrier des lecteurs par ici : www.courrierdelouest.fr/courriers

Commentaires (1)

folies
jhoul mar, 17/04/2012 - 20:14

Nos élus sont pour beaucoup des fonctionnaires et jamais des gestionnaires ou des entrepreneurs. Ils sont incapables de se rendre compte dans quel pétrin ils nous entrainent. et les électeurs eux-mêmes , dans leur grande majorité, ne se rendent pas compte non plus du gouffre économique vers lequel nous allons. A croire que l'exemple grec ne marque pas

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.