Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Courrier des lecteurs : "35 heures et contreparties"

0 16.04.2012 16:05
Photo archives Le Courrier de l'Ouest

Photo archives Le Courrier de l'Ouest

" Dans des administrations, bénéficiant des horaires variables personnalisés, où l’on n’a pas augmenté l’amplitude du temps de travail, on peut obtenir trois jours de repos consécutifs aux week-ends.

Mais il faut rappeler qu’en contrepartie des 35 heures, le CNPF a obtenu l’annualisation du temps de travail, les horaires décalés, les plannings variant d’une semaine à l’autre, parfois au cours de la semaine, le jour de congé volant dans la semaine, c’est-à-dire l’horaire variable au gré de l’entreprise.

Il est vrai que toute avancée sociale en faveur des salariés du privé est vouée à l’échec pusque le capitalisme triomphant après la chute du communisme et l’éradication de la social-démocratie à la suédoise, avec la complicité d’une Europe ultra-libérale, permettant une dérèglementation systématique des législations sociales en nivelant par le bas.

Dans le contexte, « finalement Nicolas Sarkozy n’a pas si mal su tenir la barre et garder le cap pendant la traversée de la grande tempête financière mondiale »  (dixit M. Horreau dans la page du 8 avril), puisque les dirigeants des grandes entreprises …et leurs proches collaborateurs ont vu leurs salaires augmenter de façon significative. Idem bien sûr pour les « princes de Bruxelles » et pour les dirigeants nationaux, y compris ceux de France dont notre président. »


Camille VINCENT
La Romagne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.