Coqueluche : vacciner aussi les… grands-parents !

Le vaccin contre la coqueluche ne protège pas à vie. Confrontés à l’observation persistante de cas de coqueluche chez de très jeunes nourrissons le plus souvent contaminés par des adultes, les autorités sanitaires recommandent à ces derniers de se faire vacciner. Objectif : constituer une barrière de protection autour de l’enfant.

La coqueluche on l’oublie trop souvent, reste la première cause de décès par infection bactérienne chez les nourrissons de moins de 2 mois. Chaque année en France, entre 5 et 10 petits dans cette tranche d’âge meurent de coqueluche.

Le Comité technique des vaccinations recommande donc l’immunisation des parents, des grands-parents, des oncles et tantes mais aussi des personnels de crèche qui peuvent être à l’origine de contaminations. Il insiste sur l’importance d’une vaccination des adultes ayant un projet parental et, à l’occasion d’une grossesse, sur la mise à jour des vaccinations pour tout l’entourage familial.

La coqueluche est une infection respiratoire extrêmement contagieuse, causée par la bactérie Bordetella. Elle se caractérisée par une toux persistante qui dure plus de 7 jours, sans fièvre dans la majorité des cas. Les quintes sont souvent associées à une reprise inspiratoire difficile, des apnées, des accès de cyanose, ou encore des vomissements. Et la coqueluche chez le tout petit, peut être mortelle.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.