Contrefaçon : saisie record de médicaments

Une véritable opération commando… Entre le 25 septembre et le 2 octobre 2012, les services de police et des douanes de 100 pays ont saisi 3,7 millions de doses de médicaments contrefaits vendus sur Internet ! Ce coup de force, baptisé « PANGEA V » a été coordonné par INTERPOL.

C’est la plus vaste opération de ce type qui a permis l’arrestation de 79 personnes, au niveau mondial. Par ailleurs, 18 000 sites internet de médicaments illicites ont été fermés. Grâce à la coopération des organismes de paiement sur internet, de nombreuses ventes ont été suspendues et des envois groupés de publicités ou de messages sur les réseaux sociaux ont pu être bloqués.

Les médicaments, c’est à la pharmacie !

En France, les douanes ont procédé à la saisie de plus de 427 000 médicaments de contrebande et de contrefaçon. Parmi ces produits, les agents ont intercepté près de 151 000 comprimés de la famille des dopants. Le 1er octobre dernier, les agents du Fret de Roissy ont saisi 66 480 doses d’hormones de croissance à destination de la Roumanie. Les spécialités destinées à traiter la dysfonction érectile ont représenté plus de 44% des prises douanières réalisées lors de cette opération. Toujours dans l’Hexagone, 236 sites illégaux de mise en ligne de médicaments feront l’objet de procédures ultérieures.

L’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) met une nouvelle fois en garde les consommateurs face aux risques représentés par l’achat de médicaments sur Internet. « Les acheteurs s’exposent à recevoir des médicaments dont la qualité n’est pas garantie, dont la provenance et les circuits empruntés sont inconnus et dont le rapport bénéfice/risque n’est pas évalué ». En effet les médicaments proposés sur le web peuvent contenir des substances actives non mentionnées sur l’étiquetage. « Ils peuvent être périmés ou altérés par des conditions de stockage ou de transport inadaptées ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.