Contre les troubles digestifs, de l'armoise

Très proche de l’absinthe par son aspect, l’armoise pousse pratiquement dans toute l’Europe. Ses sommités fleuries sont utilisées en phytothérapie. Elles sont récoltées en juin ou au tout début du mois de juillet, puis mises à sécher. L’armoise renferme des flavonoïdes aux propriétés antioxydantes, ainsi que des coumarines aux fonctions phénoliques… Elle contient également des phytostérols.

Grâce à sa teneur en phytostérols, l’armoise aurait un effet régulateur sur les menstruations. La plante est traditionnellement utilisée dans le traitement des troubles digestifs comme les diarrhées. Enfin l’huile essentielle qu’elle renferme lui conférerait une action à la fois anti-infectieuse et vermifuge.

A noter que la phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.