Contre la bouche sèche, des conseils au quotidien

Une intense envie de boire, la langue collée au palais, les lèvres fissurées par le dessèchement voire une gêne permanente à la déglutition... Ne cherchez pas : vous souffrez de sécheresse buccale. Ce trouble que les spécialistes appellent aussi xérostomie, est provoqué par un déficit de sécrétion salivaire. Qu’elle soit passagère ou chronique, cette sécheresse de la muqueuse buccale peut avoir bien des causes. Elle peut être due à une simple déshydratation en été ou… par grand froid, ou elle peut constituer l’effet secondaire d’un traitement médicamenteux. On l’observe souvent aussi, dans les suites d’une radiothérapie de la tête ou du cou. Dans tous les cas, elle s’avère handicapante au quotidien. Voici quelques solutions pour réduire ce trouble.

Le premier conseil semble évident : buvez beaucoup. De l’eau, bien sûr... Mais pour mieux hydrater la cavité buccale, avalez plutôt de petites quantités, très souvent au cours de la journée. N’hésitez pas à y ajouter quelques gouttes de citron. C’est un fruit qui stimule justement, la sécrétion de salive. Vous pouvez aussi mastiquer du chewing-gum sans sucre… avec le risque si vous en abusez, de souffrir de flatulences voire de troubles digestifs. Un dernier point, très important : prenez le temps de mâcher vos aliments.

Evitez la caféine ou les boissons alcooliques ou alcoolisées. Elles déshydratent, tout comme les aliments salés, secs ou très sucrés. Le tabac aussi est une cause majeure de sécheresse buccale. C’est donc un motif supplémentaire – si vous en aviez besoin !- pour arrêter de fumer. Consultez votre médecin, il saura vous aider à trouver la meilleure solution. Durant la nuit enfin, placez un humidificateur dans votre chambre. La sensation de sécheresse nasale et buccale sera atténuée.

Et puis… ne négligez pas vos dents. La salive en effet, protège des parodontites et du risque de carie. Consultez donc régulièrement votre dentiste.

Des produits pour remplacer la salive

Ces conseils pratiques n’ont pas suffi à vous soulager ? Vous pouvez vous tourner vers des substituts salivaires. En pharmacie, vous trouverez de la salive artificielle en spray ou encore du gel humectant. Testez-les, et adoptez la formule qui vous convient le mieux. Pour les douleurs ou les brûlures linguales dues à ce manque de salivation, faites des bains de bouche bicarbonatés, ou servez-vous d’un gel anesthésique également disponible en pharmacie.

Si enfin rien ne vous soulage, consultez un médecin. Il existe des médicaments capables de stimuler les sécrétions salivaires résiduelles.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.