Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Classes presse Il était une fois des chocolats connectés…

0 13.06.2017 11:05
La fameuse boîte de Caramandes connectée présentée par Anne Benoît.

La fameuse boîte de Caramandes connectée présentée par Anne Benoît.

Tout au long de l'année, des journalistes en herbe ont travaillé avec des journalistes professionnels dans le cadre de l'opération Classes presse. Résultat : de beaux reportages réalisés par des élèves de tout le Maine-et-Loire sur le thème de la vie en mode connecté. Voici l'un des trois textes primés.

Anne Benoît, propriétaire de Benoît Chocolats à Angers, veut révolutionner la boîte de chocolat en la connectant aux téléphones portables. Une idée qu’elle est parvenue à mettre en place en début d’année.

A l’occasion de Pâques, Anne Benoît a choisi son produit phare, les Caramandes, comme support des boîtes de chocolats connectées. Les Caramandes sont des amandes effilées, caramélisées au beurre salé et enrobées de chocolat noir ou au lait. C’est une spécialité créée il y a sept ans par cet artisan angevin qui souhaite que ses créations intègrent le monde numérique.

Anne Benoît a donc eu l’idée de créer une boîte de chocolat, connectée aux téléphones portables, dans le but d’apporter des informations aux consommateurs. Ils peuvent ainsi connaître le parcours des chocolats depuis leur fabrication et même laisser un message vocal. Plusieurs autres options s’offrent à la personne qui flashe la pastille :

  • L’histoire de l’entreprise, le parcours d’Anne Benoît, le savoir-faire, les prix et palmarès, les actualités ;
  • Des vidéos autour des Caramandes ;
  • Un lien vers les sites web et réseaux sociaux ;
  • Le catalogue des produits Caramandes (et la gamme Benoît Chocolats) ;
  • Le bouton « Cara » central pour afficher ou personnaliser un message.

Ce concept a germé dans la tête d’Anne Benoît lors d’une excursion à la Cité de l’objet connecté à Angers où elle a rencontré une personne de la French Tech. « Ensemble, on a eu l’idée de combiner la technologie et la gourmandise », explique Anne. 

La pastille, créée par une jeune start-up angevine du nom de Soft Enov, est située sur l’un des côtés de la boîte triangulaire marron et orange. L’application s’appelle DTSL, elle est disponible sur IOS et sur Android.  

Cette idée d’allier technologie et chocolats favorise le lien de proximité avec le consommateur et garantit l’authenticité du produit Caramandes. D’ailleurs, ces chocolats connectés pourraient être exportés, notamment au Japon où cette friandise est très appréciée.

Audrey Cerizier 4e C, Fiona Mahé 4e A, Collège Saint-Jean de la Barre, Angers

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.