Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Choletais Dans l'industrie, « on manque de bras ! »

1 14.03.2016 18:01
Jean-Yves Papin (à gauche), PDG de Pact Europact, a reçu tous les partenaires de la Semaine de l'industrie.

Jean-Yves Papin (à gauche), PDG de Pact Europact, a reçu tous les partenaires de la Semaine de l'industrie.

« Nous avons des difficultés à faire croître nos effectifs et 60 % des salariés partiront à la retraite dans les sept à huit ans. Ce déficit de main-d'œuvre peut mettre en péril l'entreprise, alors que nous avons des clients et des marchés ! » Jean-Yves Papin, PDG de Pact Europact à Maulévrier, a lancé hier la 6e Semaine nationale de l'industrie, en présence de tous les partenaires. Plus d'une trentaine de sociétés ouvrent leurs portes aux jeunes, à leurs formateurs et aux demandeurs d'emplois jusqu'au 20 mars. Maroquinerie, confection, métallurgie, informatique, menuiserie industrielle... Le Choletais, 2e bassin industriel de la région Pays de la Loire, ne manque pas de perspective.

Plus d'informations dans notre édition de ce mardi.

Commentaires (1)

et il y a tant de
Lielie jeu, 17/03/2016 - 11:56

et il y a tant de chômeurs.....! ce n'est pas la 1ère fois que l'on peut lire ce genre d'article!! va peut être falloir se sortir les doigts du c..! et proposer des formations à nos demandeurs d'emplois??!! non?
c'est aberrant de lire se genre d'article!!

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.