Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Cholet Les lycéens de Renaudeau mettent des mots sur l'horreur des camps

0 11.03.2016 20:02
  • Photo Le Courrier de l'Ouest

    Les lycéens de Reneaudeau mettent des mots sur l'horreur des camps

  • Photo Lycée Renaudeau

    En Pologne, les lycéens de Renaudeau ont visité le camp d'Auschwitz.

  • Photo Le Courrier de l'Ouest

    Des lycéens de Renaudeau ont reçu le prix Carrin pour une enquête sur la Shoah.

Des jambes s'allongent, des bras se croisent. Certains se prennent la tête dans les mains. D'autres la retiennent du poing. Il y a ceux qui ne font transpirer aucune émotion et ceux qui ont les yeux humides.

Dans la salle 239 du lycée Renaudeau, à Cholet, chaque élève réagit à sa façon. Tous, en revanche, ont les yeux clos, et pas un ne fait de bruit.

Leur professeur d'histoire, Bertrand Bossy, joue le jeu. C'est lui qui a réuni cette quinzaine de lycéens, en fin d'après-midi, vendredi, quelques heures après leur retour des camps de la mort d'Auschwitz.

Lui, aussi, qui les a fait s'asseoir, fermer les yeux, observer deux minutes de silence et réfléchir à un mot. Un seul, pour résumer ce court séjour en Pologne.

Retrouvez les lycéens de Renaudeau dans Le Courrier de l'Ouest de Cholet de samedi 12 mars.

Soyez les premiers informés, téléchargez l'application Courrier49.fr sur votre smartphone. 

Pour télécharger le journal, cliquez ici

 


Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.