Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Cholet La dette de la Ville atteint la zone rouge

1 18.11.2013 20:06
Cholet. La dette de la Ville atteint la zone rouge

Cholet. La dette de la Ville atteint la zone rouge

Photo archives Le Courrier de l'Ouest

Délestée de compétences transférées à la Communauté d’agglomération du Choletais, la Ville prépare son budget pour l’année 2014, envisage ses recettes et ses dépenses. Pour pallier le désengagement de l’État, elle va emprunter en 2014 presque trois fois plus qu’en 2012. Alors qu’il fallait moins de 6 ans en 2007 pour désendetter la Ville, en 2014, il faudrait 13 ans selon le budget primitif !

Dans ce contexte, et comme il a été indiqué au conseil municipal hier soir, la Ville poursuit sa politique annuelle de hausse de la fiscalité limitée à 1 %, indice auquel s’ajoute l’évolution de 2,5 % des bases (augmentation des valeurs locatives des maisons). Résultat, une famille avec deux enfants à charge va payer 23 € de plus en 2014. La taxe d’habitation passe à 16,19 % (16,03 % en 2013), la taxe foncière des propriétés bâties à 27,17 % (26,9 %) et la taxe foncière sur le foncier non bâti à 46 % (45,54 %).

 

Lire dans notre édition de mardi.

Commentaires (1)

13 ans c'est pour une ville au delà du rouge..C'est surendetté !
michel2001 mar, 19/11/2013 - 09:39

Au-delà de 10,5 ans de capacité de remboursement de dette une ville est tout simplement considérée surendettée… par définition avec 13 ans on appelle plus cela sobrement zone rouge, soit là où nous en étions déjà en 2012 voir avant malgré toutes les bonimenteries de nos élus en charge, pompiers-pyromanes spécialistes pour cacher leurs incendies derrière des rideaux de fumée…
Cholet est simplement 'surendettée' soit au-delà du rouge depuis longtemps, et cela avant l’explication des transferts de compétence prétextés…
Cholet est bel et bien largement surendettée et les choletais vont devoir payer les gabegies et délires pharaoniques pour lesquels ils ont applaudi et qu’ils ont plébiscité un peu naïvement sans bien trop vouloir comprendre où de tel investissement même pas réellement structurants les amèneraient dans une ville ouvrière de 50000 habitants !!! Et ce n’est qu’un début, les encours foireux masqués sous l'iceberg en train de fondre sont nombreux et des bombes telles le fiasco programmé des ‘arcades rougé’ menacent d’exploser a tout moment…
Ainsi s’il y a transfert de pouvoir à une nouvelle équipe municipale, comme cela est plus que probable, nous allons découvrir dans l’état des lieux et l’audit immanquable, tout un tas de mauvaises surprises que renferment les nombreux placards à cadavres qui se sont remplis au cour des années de règne omnipotent sans partage…
Notre édile a joué trop facilement le rôle d'élu providentiel généreux en faisant chauffer la carte bleue et en omettant volontairement de nous afficher la réalité et les détails des investissements et les engagements de dettes prises en notre nom et en nous racontant des balivernes comme quoi tout allait bien quand certains (cloués au pilori, menacés et injuriés) s'inquiétait des dépenses incongrues , somptuaires, malvenues ou excessives...

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.