Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Chemillé-Melay : « La raison du plus fort… sera celle du plus gros ! »

0 02.05.2012 18:38

« Natifs tous deux de Chemillé où nous avons grandi, nous avons choisi de nous installer à Melay il y a près de 8 ans et cette commune répond en tout point à ce que nous recherchions. Nous ne sommes certes pas des « autochtones », mais nous nous interrogeons sur la fusion programmée des deux communes.

"Tout d’abord, les inquiétudes des associations sont légitimes : les collectivités n’ont sûrement pas l’intention de multiplier les subventions à l’heure de la rigueur budgétaire ! Et à ce jeu… c’est Chemillé qui gagnera !

"Parlons services publics : alors que nous bénéficions d’une agence postale de proximité, certes moins rapide et efficace, devons-nous prévoir de faire une queue interminable pour le moindre affranchissement ? Quant au service de ramassage de tri sélectif, qui n’en finit pas de faire mal au portefeuille, qu’en sera-t-il de la logistique si nous mutualisons tous nos services publics ? Ah ! Il fait bien rire le pseudo discours écolo : tous à nos voitures pour aller chercher nos petits sacs jaunes !

"Et puis n’oublions pas que nous allons mettre nos ressources dans le « pot commun ». Alors que Chemillé a choisi de se doter d’une vitrine d’infrastructures, Melay vient de faire construire une salle communale permettant aux familles de se réunir pour un coût raisonnable et un tarif préférentiel réservé aux habitants de la commune. Rappelons qu’en dehors du Prieuré, la Ville de Chemillé n’a consenti que peu d’efforts dans ce sens. Alors avec la fusion, c’est l’invasion assurée, la flambée des prix annoncée et la fin de nos maigres avantages.

"Pour ce qui est des économies qu’on nous fait miroiter, arrêtons la plaisanterie. Chemillé en fera sûrement, Melay peut-être, mais NOUS « petites gens » dont on se préoccupe si peu, n’en verrons pas l’ombre ! Entre une hausse prévisible de nos impôts et la multiplication des trajets qui se profilent… remplissons nos bas de laine car la facture promet d’être salée.

"Je n’ai aucun grief contre Chemillé qui reste ma commune de cœur et à laquelle je suis très attachée, mais ne nous y trompons pas : cette fusion ne sert bien entendu que des intérêts politiques bien loin des préoccupations des Melayons et des Chemillois.

"Si nous, Melayons, sommes très clairvoyants, nos élus ont visiblement déjà cédé au chant des Sirènes. Vont-ils ignorer plus longtemps le peuple dont ils sont les élus ? Il est révolu le temps du trône où tout se décidait seul : n’entendez-vous pas la colère gronder ? »

Gaëlle ROCHARD

sondage

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.