Champignons : déjà 3 morts et 664 intoxications

Au cours des 3 dernières semaines, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a répertorié 664 intoxications dont 3 mortelles, liées à la consommation de champignons. Les cas ont été particulièrement concentrés dans les régions Aquitaine, Pays-de-la-Loire et Rhône-Alpes.

Dans la majorité des cas, ces intoxications ont été la conséquence d’une confusion avec des champignons comestibles. C’est pourquoi la Direction générale de la Santé (DGS) insiste sur l’importance d’une identification parfaite des champignons avant qu’ils ne soient consommés. Observez-les attentivement : le pied, le chapeau, le dessous de ce dernier –présence de tubes ou de lamelles- … tout est important. En cas de doute, renseignez-vous auprès de la Société mycologique de France… ou naturellement, de votre pharmacien. Tous les pharmaciens d’officine en effet, sont mycologistes. Ils peuvent donc vous aider à identifier les champignons que vous aurez ramassés.

Enfin de manière générale, la DGS recommande aux amateurs d’être particulièrement vigilants. Pour prévenir les risques d’intoxications parfois mortelles, voici ses principaux conseils :

Ne cueillez pas de champignons à proximité de sites pollués comme le bords des routes, les aires industrielles ou les décharges. Les champignons en effet, concentrent les polluants ;

Ne ramassez que des spécimens en parfait état. Veillez à prélever la totalité du champignon (l’intégralité du pied et du chapeau), afin de permettre son identification ;

Pensez à séparer les champignons récoltés en fonction des espèces. Un champignon vénéneux peut en effet contaminer les autres ;

Evitez de placer votre récolte dans un sac plastique. Ce dernier risque d’accélérer le phénomène de pourrissement, très rapide chez les champignons. Préférez donc une caisse, un panier plat ou un carton ;

Assurez-vous – on ne le répétera jamais trop - de l’espèce de vos champignons auprès d’un pharmacien ou d’une association de mycologie ;

Au moindre doute, jetez les champignons concernés ;

Consommez rapidement votre récolte, ou conservez-la 2 jours au maximum dans le bac à légumes du réfrigérateur ;

Veillez à bien cuire vos champignons. La seule espèce qui puisse être consommée crue est le champignon de Paris ;

Après la récolte, lavez-vous soigneusement les mains.

Si après la consommation de champignons de cueillette vous souffrez de diarrhées, de vomissements, de nausées, de tremblements, de vertiges ou de troubles de la vue, contactez immédiatement un centre antipoison ou les urgences en composant le 15 ou le 112.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.