Cet hiver, protégez-vous des virus et des bactéries

Maux de gorge, toux, rhume, grippe… Il est difficile de traverser l’hiver sans être victime de l’une ou l’autre infection des voies respiratoires supérieures. En suivant quelques règles de bon sens, vous pourrez éviter de propager virus et bactéries…

Saviez-vous que le simple fait de se laver les mains permet d’éviter la plupart des contaminations, que ce soit par des virus ou des bactéries. Plus particulièrement en période d’épidémie, le lavage des mains doit être soigneux et répété dans la journée. La première étape consiste à frotter, avec de l’eau et du savon, ses mains l’une contre l’autre. Sans oublier la paume et les ongles. Ensuite, elles doivent être abondamment rincées à l’eau claire. Enfin le séchage n’est pas moins important. Une main mouillée transmet bien plus de bactéries et de virus qu’une main sèche. Plutôt que des serviettes en tissu, au lieu des systèmes de séchage à air chaud dont la plupart favorisent la persistance et la transmission des micro-organismes, privilégiez les serviettes en papier.

Quand se laver les mains ? Le plus souvent possible… Et de façon impérative après être allé aux toilettes, avant de manger ou de préparer la cuisine, mais aussi en rentrant du travail. Les objets susceptibles de vous salir les mains sont légion. Au travail, votre clavier d’ordinateur et le téléphone – fixe ou portable - sont des nids à microbes. Dans les transports, le volant de votre voiture et plus encore, les barres de maintien et les strapontins du métro ou du bus recèlent d’invisibles montagnes de saleté.

Et la fièvre ?

Les médecins considèrent que nous avons de la fièvre lorsque notre température dépasse 38° C. « Généralement, ce n’est qu’au-dessus de 38,5°C que l’on envisage un traitement », précise l’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM). Si elle persiste plusieurs jours, « l’appel à un médecin peut être justifié ». En présence d’une fièvre, l’hydratation est primordiale. Pensez à ôter les couches de vêtements (ou les couvertures) superflues. La chaleur s’évacuera plus facilement. Enfin veillez à maintenir la température de la chambre entre 18°C et 20°C. En France, plusieurs médicaments sont utilisés pour leur action antipyrétique : le paracétamol, et des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène. A noter que chez le nourrisson de moins de 3 mois, seuls le paracétamol et l’aspirine peuvent être utilisés. A condition d’être absolument certain que le petit n’a pas la varicelle, car dans ce cas l’aspirine et les autres anti-inflammatoires sont formellement contre-indiqués.

Par ailleurs, pour traiter vos rhumes, maux de tête ou encore une gastro-entérite, ayez le réflexe générique pour épargner votre porte-monnaie. Vous trouverez d’ailleurs tous les équivalents génériques des médicaments, de toutes les marques, sur le moteur de recherche Kelmed. Il est accessible sur www.biogaran.fr ou par l’intermédiaire de l’application Kelmed, disponible gratuitement sur iPhone et iPad. Et surtout pensez toujours à demander conseil auprès de votre pharmacien.

Vous êtes enrhumé ?

Essayez au moins de ne pas contaminer les autres ! Commencez par jeter vos mouchoirs après les avoir utilisés. Lavez-vous les mains chaque fois que vous vous mouchez. N’utilisez surtout pas de mouchoirs en tissu, ce sont de véritables nids à microbes. Préférez-leur les mouchoirs en papier ! Un éternuement ? Un accès de toux ? Couvrez-vous la bouche. Vous éviterez que les microbes ne se disséminent. Enfin ne laissez personne utiliser vos couverts et votre brosse à dents.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.