Cet été, protégeons nos animaux !

Les vacances approchent et vous ne pouvez pas emmener votre animal sur votre lieu de villégiature. Si vous le pouvez, faites garder votre compagnon par un proche qu’il connaît. Sinon, optez pour une pension animale, sans inquiétudes. Des contrôles renforcés sont mis en place dans ces établissements de garde par le ministère de l’Agriculture dans le cadre de l’opération « Protection Animale Vacances » du 15 juin au 15 septembre 2012. Partez donc l’esprit tranquille…

Les pensions possèdent de nombreux avantages. D’une part, votre animal sera gardé durant toute la durée de vos vacances et d’autre part, ses repas et son entretien seront compris dans la formule.

Assurez-vous simplement de la façon dont votre compagnon sera gardé. Les règles d’hygiène et de protection doivent être respectées : renseignez-vous donc sur les pratiques du pensionnat, demandez à voir les locaux… Et emmenez votre animal, cela lui permettra de se familiariser avec les lieux.

En 2011, dans le cadre de l’opération « Protection Animale Vacances », plus de 1 500 inspections ont été menées par des agents du ministère de l’Agriculture. Objectif, s’assurer des conditions d’hygiène, et vérifier les infrastructures ainsi que la formation du personnel.

Toujours réfléchir avant d’agir

L’opération a également pour but de responsabiliser les propriétaires. En effet, « trop d’animaux achetés ou recueillis sur un coup de tête sont encore abandonnés, à l’approche des vacances » rappelle le ministère de l’Agriculture. Afin d’éviter cela, souvenez vous :

qu’un « bébé animal » peut devenir un « adulte » encombrant ;

qu’il exigera de la disponibilité et des soins au quotidien et souvent, pour longtemps ;

qu’il représentera un « budget » non négligeable (alimentation, vétérinaire, vaccins…) ;

qu’il vous faudra penser à son mode de garde avant de partir en vacances.

Si vous vous lancez dans l’aventure de l’adoption d’un chat ou d’un chien, faites appel à un revendeur spécialisé. Le ministère rappelle en effet que la « vente d’animaux de compagnie sur le trottoir ou la voie publique est interdite ». Il recommande de ne pas acheter votre compagnon de cette façon, car il pourrait avoir été importé illégalement et être contaminé par le virus de la rage.

Pour en savoir plus : consultez le guide Vivre avec un animal de compagnie édité par le ministère de l’Agriculture.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.