Ces légumes qui viennent de la mer

Si dans les pays asiatiques, les algues sont de longue date partie intégrante de la culture culinaire, en France – et plus généralement en Europe – elles ont été longtemps boudées. Pourtant, depuis quelques années elles connaissent un intérêt grandissant. Voilà une véritable mine de vitamines et de minéraux. C’est en effet ce qu’ont rappelé les participants aux 50e journées d’études de l’Association française des Diététiciens Nutritionnistes (AFDN),le week-end dernier à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Hélène Marfaing est chef de projet au Centre d’Etudes et de Valorisation des Algues (CEVA) de Pleubian, dans les Côtes d’Armor. Pour elle, le doute n’est pas permis : « si notre société porte un intérêt particulier à l’algue, c’est en partie grâce aux bars à sushis et autres restaurants japonais qui proposent des makis et des salades d’algues ». .

Les bienfaits venus de la mer

Ces dernières renferment plus de 80% d’eau. Elles contribuent par ailleurs, à couvrir les apports nutritionnels recommandés, que ce soit en fibres, en minéraux, en calcium ou en fer. « Des études épidémiologiques tendent à montrer que la consommation régulière d’algues pourrait expliquer le bon état de santé général de la population en Asie » continue Hélène Marfaing. Elle fait notamment référence au fameux Régime d’Okinawa. Désormais bien connue, cette île hébergerait une proportion record de centenaires. Et la longévité de ses habitants est attribuée notamment, à leur régime alimentaire à base de végétaux issus de la mer.

Les algues sont aussi conseillées aux personnes qui présentent une carence en iode. Comme le précise Hélène Marfaing, « dans le cas des femmes enceintes, l’iode est très important pour le développement du foetus. Aussi, une carence en iode constitue un risque réel pour le développement du cerveau de l’enfant. » Si vous êtes concernée, demandez toutefois l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Les algues enfin, seraient également bénéfiques pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Et cela notamment, grâce à leur teneur en fibres, en polyphénols et en stérols.

Un aliment plein de saveur

Loin d’être insipides, les algues sont une aide culinaire insoupçonnée. Par exemple lorsqu’elles sont utilisées comme épice, pour modifier ou amplifier la saveur d’un plat. Elles remplaceront efficacement le sel, toujours trop présent dans nos assiettes. Cette salade de la mer est aussi employée dans un but apéritif. Vous trouverez par exemple des pâtes « tartinables », composées d’algues fraîches. De quoi supplanter les cacahuètes, par ailleurs trop grasses, trop salées et… allergisantes.

Mais les algues, c’est bon aussi accompagnement. Car elles s’intègrent facilement aux crudités. Essayez-donc avec les carottes râpées ! Elles sont aussi excellentes lorsqu’elles sont finement émincées et sautées à la poêle. Un vrai régal avec des poissons ou des coquilles Saint-Jacques.

Pour vous procurer des algues, ce n’est pas compliqué. Allez au … supermarché, particulièrement si vous habitez un département côtiers. Vous pouvez aussi vous tourner vers les magasins bios… ou mettre à profit vos vacances en bord de mer pour ‘shopper’ dans les magasins locaux

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.