Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Centre de formation du SCO : une nouvelle ère débute

0 21.02.2014 18:41
Le centre d’entraînement est inauguré en ce 25 février : l’aboutissement d’un travail de longue haleine.

Le centre d’entraînement est inauguré en ce 25 février : l’aboutissement d’un travail de longue haleine.

Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin Clair

Avec la remise en route de son centre de formation et l’inauguration de son centre d’entraînement à la Baumette, le SCO entre dans une nouvelle dimension.

Bricoler : verbe intransitif ; arranger, réparer tant bien que mal, de façon provisoire. »

Le Petit Robert est on ne peut plus explicite. Bricoler, voilà ce qu’a fait le SCO des années durant. Depuis août 1998 précisément, et la liquidation de son centre de formation, alors dirigé par Jean-Marc Mézenge. En quinze ans, le club angevin a vu les peintures du préfabriqué de la Baumette décrépir et les courants d’air s’infiltrer.

Il a aussi innové, toujours sur quelques mètres carrés. Là encore, du « bricolage » pour reprendre les termes de Daniel Chocteau, président de l’association et témoin direct de cette évolution. Si on devait résumer : Angers a galéré. « Dans son fonctionnement, le club a tenté d’avancer. Avec réussite ces dernières années. Mais, au niveau des installations, on a pas mal ramé. » Attractivité et pépites protégées Un coup au nord-est d’Angers, du côté des Hauts de Saint-Aubin, un coup au nordouest, du côté de Belle-Beille, parfois au sud, à Frémur… À chaque jour, son lieu d’entraînement.

Un constat partagé par les professionnels et les jeunes pousses alors qu’à côté, au FC Nantes et au Stade Rennais entre autres, des installations high-tech (ou remises au goût du jour) fleurissaient. Et puis, d’un coup, par la volonté de ses têtes pensantes, le SCO, créé en 1919, s’est donné les moyens de passer dans une autre dimension. Daniel Chocteau encore : « L’arrivée de Saïd Chabane a changé pas mal de choses. »

Celle de Willy Bernard aussi, en juin 2006. Seulement, plombé par une gestion hasardeuse - qui n’a pas empêché l’installation sur la durée du SCO en L2 et l’éclosion de nouveaux talents - et ses dérives financières, le Sarthois n’a pas été au bout de ses actes. Contrairement à Saïd Chabane, donc, propulsé à la tête de l’institution angevine en novembre 2011. « Je souhaite qu’Angers retrouve un jour son rang sur l’échiquier du football français », avait-il dit alors.

Le projet de nouveau stade (pour l’heure) oublié, il s’est ainsi attardé sur toutes les composantes d’un club, sur les conseils d’Olivier Pickeu, manager sensible au sujet, et de Jacques Thibault, conseiller sportif.

Au milieu des débats : la remise sur pied du centre de formation, officiellement relancé le 1er juillet dernier, et par conséquent la création du nouveau centre d’entraînement sur le site de la Baumette, inauguré en ce 25 février, qui font assurément basculer le club angevin dans une nouvelle ère.

Désormais, fini le « bricolage ». On parle aujourd’hui d’unité de lieu, de pépites protégées et d’attractivité.

Benoît LÉGER

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.