Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Carburant Le maire d'Angers: "Une prise d’otages qui doit cesser immédiatement"

2 25.05.2016 10:05
PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/LAURENT COMBET : ANGERS   LE 31/03/2016 : CHRISTOPHE BÉCHU MAIRE DE LA VILLE D'ANGERS

PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/LAURENT COMBET : ANGERS LE 31/03/2016 : CHRISTOPHE BÉCHU MAIRE DE LA VILLE D'ANGERS

LAURENT COMBET

Le maire d'Angers s'exprime à nouveau à propos de la pénurie de carburants qui frappe le pays et l'Agglomération d'Angers.

Où trouver du carburant : la carte interactive

Toutes nos dépêches sur les difficultés autour du carburant en cliquant ici

Voici son communiqué publié ce mercredi matin :

Depuis quelques jours, un mouvement de grève bloque plusieurs dépôts de carburant en France, notamment dans le Nord et l’Ouest.
Angers et sa périphérie sont particulièrement touchées par ces actions syndicales, qui sont le fait d’une minorité de salariés mais qui entrainent des difficultés d’approvisionnement dans des centaines de stations-service.

A l’heure qu’il est, il n’y a plus d’essence disponible dans toute l’agglomération d’Angers.

Beaucoup d’Angevins ont pourtant besoin de leur véhicule pour aller travailler. Mais, en ce début de semaine, ils ne sont plus en mesure de trouver de l’essence à Angers ou dans sa périphérie. De nombreux professionnels témoignent déjà de leurs difficultés à pouvoir exercer correctement leur activité

Aujourd’hui, les Angevins sont pris en otage par une poignée de syndicalistes qui entend exprimer son mécontentement face à la loi Travail votée récemment par le biais du 49-3.

En aucun cas nos compatriotes doivent payer les errements politiques du Président de la République et le coup de force législatif du Premier ministre. Cette situation est un exemple supplémentaire de la faiblesse et du manque d’autorité dont l’Etat est devenu coutumier depuis 2012. Que MM. Hollande et Valls assument leurs responsabilités !

Malgré les déclarations d’intention du gouvernement, rien ne se passe à cette heure. Ce n’est pas tolérable plus longtemps pour les 300 000 Angevins de la Communauté urbaine.

Je demande au Premier ministre d’agir sans plus tarder en faisant procéder au déblocage des dépôts de carburant, afin que la situation revienne au plus vite à la normale.

Commentaires (2)

je fais parrie des 68% de citoyens
la shroumphette ven, 27/05/2016 - 10:53

qui sont contre la casse du code du travail et qui bat le pavé obstinément... et qui aussi vévu les "blocages " suite aux lois faites du temps de votre gouvernement:::juppe, chirac, Sarkozy

et qui est solidairte avec les grévistes;;; non vous ne pouvez pas dire que tlous kles "angevins " sont contre, à la dernière ne 2010 nous ne nous pas ennervé et avons fait preuve de civisme;;; pas de précipitation sur les stations d'essence, pris que le minimum requis, pas repli les jerricans(ce qui est interdit) et je rappelle que les professions "indispensables " ont le droit d'avoir des bons de réquisition par la préfecture... Et il est possible de limiter les déplacements;;;
MONSIEUR BECHU je vous donne une idée::distribuer des tickets de tram et bus gratuits , MERCI cela serait plus utile à "vos administrés "

Mr Bechu
jeff3jeff3@nomae.fr mer, 25/05/2016 - 11:11

Je trouve assez comique que vous vous inquiétiez pour une peu d essence vous Mr le sénateur qui n avez pas hésitez à voter contre l interdiction d un pesticide qui lui détruit les abeilles donc la fécondation de nos fruits entre autre et qui à de grande chance d avoir des conséquences dramatiques pour nos enfants et petits enfants.
Mais votre soucis immédiat c est l essence et les votes possibles en votre faveur . Etnon la vie future

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.