Cancer du sein : contre les tumeurs résistantes, la radiothérapie à hautes doses

L’administration de doses élevées de rayons, de façon localisée, a permis d’obtenir de bons résultats contre certains cancers du sein résistants. Une équipe espagnole vient ainsi de présenter à Barcelone, une étude menée durant 20 ans sur 177 patientes. Pour les 10% à 20% de malades qui ne se voient proposer aucune autre option thérapeutique, c’est un espoir réel.

Les patientes présentant un carcinome mammaire localement avancé se voient habituellement proposer une chimiothérapie ou une hormonothérapie. Malheureusement, dans 10% à 20% des cas la réponse à ces traitements de première ligne n’est pas satisfaisante. Ce qui réduit les chances de réussite d’une mastectomie, constituant généralement la deuxième étape de cette prise en charge. « Ces patientes présentent un risque très important de développer des métastases malgré l’ablation du sein », souligne le Dr Ruth Carmona-Vigo, une des auteurs de l’étude menée à l’hôpital universitaire de la Grande Canarie, en Espagne.

Son équipe a donc traité 177 femmes pendant 7 semaines, par radiothérapie ciblée à fortes doses. « Chez 82,5% d’entre elles, la tumeur a disparu. Et ce résultat a été durable chez 80% de ces femmes après 10 ans de suivi. Au bout de 20 ans, 40% des patientes initialement traitées étaient encore en vie », souligne Carmona-Vigo.

De fortes doses en plusieurs séances

Pour parvenir à ces résultats, les médecins espagnols ont administré des doses supérieures de 25% à celles qui sont habituellement utilisées dans ce cas. Ils ont adopté pour cela, une stratégie toute nouvelle. La dose totale quotidienne a été administrée en deux séances, séparées de 6 heures, ce qui a permis d’améliorer la tolérance en dépit de l’accroissement des doses.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.