Cancer de la peau : le mélanome, qu’est-ce que c’est ?

Le mélanome est une tumeur maligne de la peau, qui est ainsi nommé parce qu’elle s’attaque aux cellules qui pigmentent la peau, les mélanocytes. Ce cancer, en forte augmentation dans les pays développés, fait régulièrement l’objet de campagnes de prévention. Ces cinquante dernières années en effet, sa fréquence a été multipliée par deux tous les dix ans !

Le mélanome est avec le carcinome, l’un des deux grands types de cancers de la peau. Dans ce cas, la maladie affecte les mélanocytes, situés dans la couche profonde de l’épiderme. Ces cellules produisent la mélanine, ce pigment qui colore la peau et la protège l- partiellement - des rayons ultraviolets (UV).

Plusieurs types de mélanome. Ce cancer se décline en plusieurs sous-types, qui ont chacun leurs particularités :

Le mélanome superficiel extensif : il s’agit d’une tache ou d’un grain de beauté de forme irrégulière. Etendu, il est souvent de couleur inhomogène : noir, marron, rouge… C’est le type le plus fréquent de mélanome.

Le mélanome nodulaire présente une consistance ferme et peut s’ulcérer, ou saigner. Sa croissance est généralement rapide.

Le mélanome de Dubreuilh ressemble à une tache de vieillesse. Il s'étend très lentement, sur les zones exposées au soleil comme le visage, par exemple.

Le mélanome acral-lentigineux : il est observé sur les paumes, sous la plante des pieds ou les ongles. Lui aussi prend la forme d’une tache brune.

Appliquez la règle ABCDE

Pour nous simplifier la vie, les dermatologues ont développé une règle simple et facile à retenir par le grand public. Elle nous permet de surveiller régulièrement nos grains de beauté. Chaque lettre correspond à un adjectif très important, qui permet de qualifier la lésion :

A pour Asymétrie : il s’agit d’un grain de beauté de forme ni ronde, ni ovale ;

B pour Bords irréguliers : ses bords sont découpés, il présente des irrégularités ;

C pour Couleur non homogène : il possède plusieurs couleurs mélangées ;

D pour Diamètre : sa taille augmente ;

E pour Evolution : il change d’aspect, avec le temps.

Si vous observez un grain de beauté qui présente une, ou plusieurs de ces caractéristiques, pas d’hésitation : vous devez consulter votre médecin. Il vous expliquera comment la surveiller.

Le soleil, premier facteur de risque

A l’heure actuelle, 5 000 à 6 000 nouveaux cas de mélanome sont diagnostiqués chaque année en France. L’abus de soleil, une exposition trop agressive ou brutale, l’abus des bancs à UV sont le principal facteur de risque de mélanome. Mais pas seulement. Selon la pigmentation de la peau et la manière dont elle réagit au soleil – ou aux UV - les risques diffèrent. Ainsi, plus la peau est foncée et plus le risque de voir apparaître un mélanome sera faible.

Le nombre de grains de beauté présents sur la peau est également un indicateur important. Cependant, dans 70% à 80% des cas, le mélanome se développe sans grain de beauté préexistant. Enfin, une composante génétique n’est pas exclue. En effet, dans 10% des cas le mélanome se déclare chez deux membres d’une même famille.

Un traitement chirurgical

Le traitement du mélanome repose sur l’exérèse de la lésion. C’est-à-dire son ablation chirurgicale. Dans certains cas, une chimiothérapie ou une radiothérapie doivent également être envisagées. Enfin une surveillance rapprochée – tous les 3 mois – est nécessaire afin de détecter une éventuelle récidive.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.