Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Brézé Un mauvais numéro sur le prospectus du château : l'affaire au tribunal

0 03.10.2016 19:11
Brézé. Un mauvais numéro sur le prospectus du château : l'affaire au tribunal

Brézé. Un mauvais numéro sur le prospectus du château : l'affaire au tribunal

Photo Le Courrier de l'Ouest

Le prospectus du château de Brézé a proposé pendant longtemps un mauvais numéro de téléphone, celui d'un couple de retraités de la commune nouvelle Loire-Authion, excédé par les coups de fil des touristes venus prendre des renseignements sur l'édifice. Un nouveau prospectus a été édité mais le mal est fait.  L’affaire sera évoquée au tribunal ce mardi matin.

Président de la société d’exploitation touristique du château aux 88 000 visiteurs en 2015, le comte de Colbert assure avoir présenté ses excuses aux retraités. Il comprend, mais déplore qu’ils aient décidé de porter l’affaire en justice : « Nous leur avons proposé une solution qui leur sera de nouveau proposée à l’audience de mardi. Un système simple. À la réception d’un appel, une messagerie se déclenche qui indique le numéro à contacter dès lors qu’on veut joindre le château. Passé ce court délai, ça sonne ensuite normalement chez les retraités. »

 

>>>> A lire aussi : Anjou Insolite : ils n'en peuvent plus de l'erreur de numéro de téléphone

Plus d'informations sur cette affaire dans Le Courrier de l'Ouest de mardi 4 octobre.

Pour télécharger le journal, cliquez ici

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.