Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Bressuire L'enseignant d'origine marocaine va devoir quitter la France

0 25.05.2013 07:07
Norbert Béalu, à travers l'ARDDIB, soutient la cause de Mokhliss Cherrad.

Norbert Béalu, à travers l'ARDDIB, soutient la cause de Mokhliss Cherrad.

Archives CO

Mokhliss Cherrad, enseignant en physique-chimie, vient de se voir remettre une Obligation à quitter le territoire de France (OQTF), par le préfet des Deux-Sèvres. Une décision qui va le conduire à retourner sous peu dans son pays d’origine, le Maroc. L’intéressé, qui avait été épinglé pour avoir produit un faux en guise de titre de séjour, était néanmoins dans l’attente d’une autorisation de séjour (voir notre édition du 8 mai).


Au Maroc, Mokhliss Cherrad aura la possibilité de formuler une demande de visa, dans l’optique de pouvoir reprendre son poste dans un établissement bressuirais, à la rentrée prochaine. Mais il devra franchir différents obstacles administratifs.

 

Lire aussi "Le Courrier de l'Ouest" de ce samedi 25 mai, édition Deux-Sèvres.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.