Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Brésil 2014 Au pays de Sócrates [JOURNAL DE BORD]

0 12.06.2014 07:00
Voir la vidéo

Gildas Crozon est l'envoyé spécial des Journaux de Loire au Brésil. Il nous livre son carnet de bord :

Il était « le docteur », mais tellement plus. Sócrates Brasileiro Sampaio de Souza Vieira de Oliveira, appelé Sócrates, veille sur l’équipe de France à Ribeirao Preto. Et pas seulement parce qu’il est un souvenir bienveillant, celui de son tir au but manqué en 1986 à Guadalajara, quand les Bleus de Platini éliminèrent le grand favori brésilien. Emporté en 2011 par les ravages de l’alcool, à 57 ans, l’ancien capitaine de la Seleçao, footballeur-médecin, est enterré dans le cimetière Bom Pastor au nord de la ville qui accueillie les Bleus. La ville de sa jeunesse, de ses premiers matchs de futebol au Botafogo CF, la ville de l’ancien Parisien Raï également, son petit frère, né ici. A croire que chaque cité du Brésil est une capitale du foot. 

Sócrates, c’était le football d’un autre temps, celui des années 80. Chaussettes relevées, short court, barbe touffue, bandeau blanc, il a été l’incarnation du footballeur au port altier, tête haute et passe juste. Le Brésil 82 et 86, toujours brillant, jamais sacré, c’est lui. Sócrates, c’était la classe, et la lutte des classes, comme leader charismatique engagé au Parti des Travailleurs du jeune Lula. Sócrates sera aussi l’un des instigateurs, aux Corinthians de Sao Paulo, de l’autogestion d’un club pro par les joueurs, la démocratie corinthiane : autant une promotion de la démocratie qu’une contestation, dans le Brésil du début des années 80, en pleine dictature militaire. Capable de promettre de rester au pays, plutôt que de migrer en Italie, devant un million de Brésiliens, avant une élection présidentielle de 1984 qu’il aurait voulue libre, Sócrates finira par quitter son pays. Sans jamais se départir de son image d’esthète utopique, sur et hors du terrain.

Gildas CROZON

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.