Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Brain-sur-l'Authion Témoignage : il fait du stop pour passer le bac

1 18.06.2013 09:54
Découvrez l'incroyable aventure vécue par Alexandre, contraint de faire du stop pour passer le bac.

Découvrez l'incroyable aventure vécue par Alexandre, contraint de faire du stop pour passer le bac.

Photo Le Maine Libre

Alexandre Kalker habite à Dureil dans la Sarthe. Cet élève de 19 ans passait, lundi matin l’épreuve de français de son bac pro carrosserie construction au lycée Narcé à Brain-sur-l’Authion, à une quinzaine de kilomètres d’Angers.

« J’ai pris le train à 7h13 à Sablé. Juste avant Angers, le train s’est arrêté et on nous a indiqué que le train allait avoir du retard. Il aurait dû arriver à Angers à 7 h 34, nous sommes repartis vers 8 h 30. Vers Écouflant, un agent de la SNCF nous a indiqué discrètement de nous diriger vers l’arrière du train pour que nous puissions sortir sans que tout le monde ne sorte du train. »

En stop jusqu’au lycée

« Deux minutes après, nous étions dans un taxi qui nous a déposés à la gare d’Angers. Là-bas, comme le dernier bus pour rejoindre mon lycée passait vers 9 h 30, j’ai décidé de prendre un bus de ville jusqu’à la sortie de Trélazé. Ensuite, j’ai fait du stop pour arriver jusqu’à mon centre d’examen.

C’était assez terrible. Je suis arrivé à 9 h 30, soit une demi-heure après l’horaire de la convocation. Il n’y a pas eu de souci, avec une vingtaine d’autres candidats dans le même cas, nous avons été conduits dans une salle ouverte spécialement pour nous et nous avons pu composer de 10 heures à 13 heures.

Ils savaient que nous allions arriver en retard. J’avais pris la peine d’appeler quand j’étais dans le train. »

Poussée de stress

« C’était déjà assez stressant comme ça. Cette situation a ajouté une dose supplémentaire. Pour ce qui me concerne, la tension était forte, le lundi matin je passais une épreuve de français, l’après-midi une épreuve d’histoire-géographie - éducation physique.

Ces deux examens étaient les derniers de l’année.

« J’avais bien révisé. Normalement, ça devrait être bon, je pense avoir réussi ces épreuves. J’avais bien révisé et mis toutes les chances de mon côté. Maintenant [hier soir], je suis avec des amis et nous fêtons la fin des épreuves du bac. »

Commentaires (1)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.