Bisphénol A et obésité : le lien semble se confirmer

Le bisphénol A (BPA) continue de faire couler de l’encre. Déjà identifié comme un perturbateur endocrinien, et soupçonné d’être à l’origine d’une augmentation du risque de certains cancers, ce corps chimique présent notamment dans les plastiques alimentaires, serait aussi associé au risque d’obésité. Particulièrement chez les enfants et les adolescents. C’est en effet la conclusion d’un travail publié ce mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Cette étude a été menée par le Dr Leonardo Trasande et ses collègues, à l’Ecole de Médecine de l’Université de New York. Près de 3 000 enfants et adolescents de 6 à 19 ans y ont pris part. Chacun a été soumis à une mesure de son taux de BPA urinaire, afin d’établir un lien avec un éventuel problème de poids.

Au final, le Dr Trasande a effectivement observé que« le risque d’obésité était 2,5 fois plus important chez les enfants dont les taux de BPA étaient les plus élevés ».

Interdit dans les biberons, pas dans les canettes

Maladies cardiovasculaires, cancers hormonodépendants, diabète et maintenant obésité… Le BPA est une vieille connaissance, maintes fois pointée du doigt… Trasande et son équipe préconisent donc son retrait des canettes en aluminium. A leurs yeux, ce serait en effet « l’un des meilleurs moyens de limiter l’exposition des enfants et des adolescents au BPA ».

Malgré ce constat, la Food and Drug Administration américaine (FDA) ne prévoit pas le retrait du BPA de tous les contenants alimentaires. Pour le moment, son interdiction se limite au plastique des biberons. La France a également pris la même décision, effective depuis le 1er juin 2011. Mais ce perturbateur endocrinien entre toujours dans la composition des canettes de soda en aluminium, comme des plastiques d’emballages alimentaires d’usage courant.

Sur ce point, la France a un coup d’avance : l’interdiction du BPA y est prévue pour le 1er janvier 2014. Lors de son discours de clôture de la conférence environnementale le 15 septembre dernier, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s’est même dit favorable à son interdiction dès le 1er janvier 2013, pour les enfants. Il pourrait donc bientôt y avoir deux variétés différentes de boîtes de conserve sur le marché français : celles qui seront réservées aux enfants, et celles destinées aux adultes avec BPA…

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.