Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Beaufort-en-Vallée J-Ch. Taugourdeau offre un « attrape-rêves »

0 20.11.2013 18:50
Inconnu

Inconnu

Cet après-midi, lors de la séance des questions aux gouvernement, Jean-Charles Taugourdeau (UMP), député de Saumur-Nord, a mis de l’ambiance dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale en offrant un « attrape rêves » au Premier Ministre.

Brandissant cet objet à plumes qu’on trouve chez les peuples amérindiens, il a recommandé « d’en accrocher partout autour de Matignon et surtout autour de l’Elysée, pour enfin écouter les rêves des Français ! »
Avant d’ajouter : « C’est un cauchemar, que dis-je, des cauchemars que vous faites vivre à 64 millions de Français tous les jours et particulièrement dans les campagnes. N’entendez vous pas ? Les vétérinaires ? les entreprises ? les transports de santé ? Les artisans ? Les métiers d’art ? Les cavaliers ? Les agriculteurs ? Les auto entrepreneurs ? Les commerçants ? Les transporteurs ? Les policiers ? Les gendarmes et les militaires qui souffrent mais qui sont tenus, eux, au silence. Vous ruinez les Français et vous les divisez. »

C’est le ministre de l’Education Nationale, Vincent Peillon, qui lui a répondu, également sur un ton très politique : « Vous avez pendant des années opposé les Français les uns aux autres; vous avez traité par catégories. Vous avez développé, et vous souhaitez le faire encore, les violences des uns contre les autres dans cette société! »


Le député Taugourdeau brandit un "attrape-rêve... par LCP

Pour voir l'intervention de M.Taugourdeau et la réponse de M.Peillon, cliquer ici.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.