Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Beaufort-en-Anjou Un courrier pour "exprimer un agacement profond"

6 05.02.2016 16:33
Jeudi, le conseil communautaire de Beaufort-en-Anjou était réuni pour la première fois dans sa nouvelle formule, avec 28 élus.

Jeudi, le conseil communautaire de Beaufort-en-Anjou était réuni pour la première fois dans sa nouvelle formule, avec 28 élus.

Photo Le Courrier de l'Ouest

Jeudi 4 février, en préambule du conseil communautaire de Beaufort-en-Anjou, Eric Porcher, maire délégué de Mazé, a lu un courrier, au nom "des élus communautaires de Mazé, Fontaine-Guérin, Saint-Georges-du-Bois, Brion, La Ménitré et la majorité des élus de Fontaine-Milon". En voici le texte intégral.

"Les élus communautaires de Mazé, Fontaine-Guérin, Saint-Georges-du-Bois, Brion, La Ménitré et la majorité des élus municipaux et adjoints de Fontaine-Milon souhaitent exprimer leur incompréhension et leur désapprobation concernant la réduction, certes légale, mais démocratiquement contestable, du nombre de conseillers communautaires, passant de 33 à 28. D'autant plus que nous accueillons avec grand plaisir une nouvelle commune : La Ménitré.

Ainsi, cinq représentants légitimement élus se trouvent dépossédés de leur mandat privant ainsi la population d'une plus large représentativité. Pour preuve, aucune commune nouvelle n'a supprimé, lors des fusions, un élu municipal ; certaines ont même créé des postes supplémentaires, prouvant ainsi que tous, nous sommes convaincus de la nécessité d'une large représentativité et du nécessaire respect du choix de nos concitoyens lors des élections de 2014 qui ont clairement élu des conseillers communautaires.

Des élus souhaitent se rassembler et unifier mais alors, comment comprendre que certains, parce qu'ils y ont droit, décident d'exclure des conseillers communautaires, les privant ainsi de participer aux débats et de voter. Cette décision ne peut entraîner que méfiance et désappointement. Tous, nous avons besoin de travailler ensemble pour nos concitoyens, nous avons donc besoin de confiance.

Persuadés que l'intérêt de la communauté de communes est dans des échanges constructifs et équilibrés, nous souhaitons dans le respect de la démocratie, que les décisions majoritaires du conseil communautaire soient respectées. On doit pouvoir exprimer son opposition tout en respectant le principe démocratique de la décision majoritaire.

Beaufort-en-Anjou : "une confusion réelle et contestable"

Par ailleurs, la commune nouvelle de Beaufort-Gée ayant choisi le nom de la communauté de communes Beaufort en Anjou, ce choix, légalement contestable, entraîne une confusion réelle, voulue et préjudiciable à la clarté des débats et de la communication. Nous demandons donc la constitution d'un comité de réflexion pour changer rapidement le nom de la Communauté de communes.

Cette déclaration a pour objet, sans animosité, d'exprimer un agacement profond face aux supputations de ne pas avoir l'esprit communautaire.

Nous tenions à faire cette déclaration devant le conseil communautaire avant sa publication dans les journaux prouvant ainsi notre détermination et notre franchise. Nous sommes convaincus du bien-fondé de notre communauté de communes d'aujourd'hui et nous nous attacherons à ce qu’elle reste ainsi, dynamique, attractive et nous resterons des élus actifs et présents respectueux de la parole de chacun."

A lire aussi dans Le Courrier de l'Ouest du samedi 6 février (éditions Nord-Anjou et Saumur).

Pour télécharger le journal, cliquez ici

Soyez les premiers informés, téléchargez l'application Courrier49.fr sur votre smartphone.


 

Commentaires (6)

com.com beaufort en Anjou
philippesimoen sam, 06/02/2016 - 13:00

Si les décisions de la majorité de com.com de Beaufort en Anjou avaient été respectées , le nombre d'élus n'aurait pas changé et prendre le nom de Beaufort en Anjou pour la nouvelle commune de Beaufort - Gée n'est qu'une façon de plus d'imposer des choix aux autres nouvelles communes pour les obliger à se rassembler. Tout est une question de politique, qui n'est pas compatible avec l'esprit communautaire qui se veut A-Politique.
Chaque élus des Bois d'Anjou, Mazé-Milon et la Ménitré sont assez grands pour prendre les bonnes décisions.

Beaufort en Anjou dans Beaufort en Anjou, pour simplifier!....
Grippon ven, 05/02/2016 - 23:40

Ce n'est pas à la Communauté de Beaufort en Anjou de changer de nom, mais à la commune nouvelle qui a repris ce même nom, sans demander l'avis des élus de la Com Com.
Quel chef d'entreprise accepterait de voir un autre établissement prendre le même nom dans son secteur d'activité.
Il aurait été beaucoup plus simple de prendre dans un premier temps le nom de Beaufort-Gée, ensuite avec le temps et le renouvellement de quelques élus, les tensions disparaîtront, il n'y aurait alors plus qu'une commune nouvelle dans la Communauté de Beaufort en Anjou.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.