Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Beaufort-Baugé-Noyant La future comcom s'appellera Baugeois-Vallée

1 09.09.2016 15:37
Philippe Chalopin, Patrice de Foucaud, Christophe Pot et Jean-Charles Taugourdeau lors du séminaire.

Philippe Chalopin, Patrice de Foucaud, Christophe Pot et Jean-Charles Taugourdeau lors du séminaire.

Agathe Le Nueff

Baugeois-Vallée. Voici le nom de la grande intercommunalité qui réunira, dès le 1er janvier prochain, les quatre communes de la comcom de Beaufort-en-Anjou, la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou, la commune nouvelle de Noyant qui doit se créer à la même date et la commune de La Pellerine, qui a choisi de rester seule. Un vaste territoire constitué de sept communes et 35 000 habitants.

Jeudi soir, près de 300 élus de cette future entité étaient réunis en séminaire à Beaufort-en-Vallée. Une fois la dénomination choisie, ils ont planché sur les compétences de cette nouvelle communauté de communes. Certaines sont obligatoires, d'autres optionnelles, d'autres encore facultatives.

Plus d'informations dans Le Courrier de l'Ouest du samedi 10 septembre (éditions Nord-Anjou et Saumur).

Commentaires (1)

BAUGEOIS-VALLEE
jlumok85KNUC sam, 10/09/2016 - 10:09

Beau projet à la hauteur des enjeux économiques et sociaux.
Un espace à dimension humaine et adapté à l'évolution technologique.
Que cela se traduise par des économies d'ampleur au bénéfice des habitants et vers la suppression d'un échelon territorial.
Bravo à tous.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.