Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Aubigny Il retrouve la commune où il s'était réfugié il y a 76 ans

0 28.08.2016 18:56
À l’angle du chemin de Bouchet, à Aubigny, Pierre Cegielski a retrouvé, ému, « sa » maison et celle d’une amie d’enfance, aujourd’hui disparue.

À l’angle du chemin de Bouchet, à Aubigny, Pierre Cegielski a retrouvé, ému, « sa » maison et celle d’une amie d’enfance, aujourd’hui disparue.

Né à Arras (Pas-de-Calais) en juillet 1934 de parents polonais, arrivés en France après la Grande Guerre, Pierre Cegielski a été mis en nourrice très jeune, chez la famille Riquet. « J’ai toujours vécu avec eux. Dans mon cœur, je m’appelle Pierre Riquet ».

Et puis la Seconde Guerre mondiale est arrivée.

Avec ses parents nourriciers, grands-parents, oncle, tante et cousine, « nous sommes partis tout de suite ». La famille a gagné Rouen (Seine-Maritime). Un train les a conduits à Niort, puis un bus jusqu’à Parthenay et une dernière navette pour Aubigny. « Nous avons dû arriver ici autour du 2 juin 1940 ».

Jeudi, soixante-seize ans après, Pierre Cegielski s’y repérait encore parfaitement. Et au fil d'une promenade, il dévoile son histoire, ses souvenirs, avec une formidable mémoire des lieux et des gens. 

Plus d’informations ce lundi 29 août, à lire dans l’édition Deux-Sèvres du Courrier de l’Ouest.

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.