Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

[vidéo] Les ravisseurs présumés des fillettes sarthoises interpellés près de Paris

0 23.02.2012 12:22

Le couple recherché pour la séquestration de deux fillettes originaires de La Flèche (Sarthe), dans la nuit du 17 au 18 septembre, a été interpellé vendredi matin à Magny-en-Vexin dans le Val-d'Oise, après deux semaines de traque.Noélie, une jeune femme de 24 ans originaire de La Flèche, et son compagnon Eddy, qui habite Gennevilliers (Hauts-de-Seine), étaient en fuite avec leur fillette de 18 mois, Maeylis, depuis le 18 septembre. Selon plusieurs sources, Eddy était connu des services de police.Selon des témoignages sur place, l'interpellation s'est déroulée sur le parking d'un petit supermarché (Super U) en bordure d'une voie rapide.Le couple pourrait être poursuivi pour «enlèvement et séquestration» mais comme les fillettes «ont été restituées rapidement, cela reste une qualification délictuelle» (relevant du tribunal correctionnel et non des assises), a indiqué Joëlle Rieutort, procureur de la République du Mans.Depuis mardi, les enquêteurs étaient sur la piste du couple. Après avoir ratissé 900 km2 autour du lieu de l'enlèvement, en se basant sur les informations fournies par les fillettes, ils avaient sélectionné une vingtaine de propriétés et commencé par la plus plausible, à Thorée-les-Pins près de la Flèche, qui s'est révélée être la bonne.Sur place, ils ont découvert le fourgon blanc ayant servi à l'enlèvement et des éléments prouvant la présence des fillettes dans cette maison appartenant à un veuf, père de quatre enfants dont la fille cadette, Noélie, avait été aperçue récemment sur les lieux avec son compagnon.Leur placement en garde à vue, qui peut durer jusqu'à 48 heures, devrait permettre à la justice d'éclaircir les raisons du rapt avorté.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.