Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Trélazé Ardoisières d'Angers : la CGT refuse la fatalité de la fermeture

0 25.11.2013 17:02
Les élus CGT des Ardoisières d'Angers rejettent la fatalité de la fermeture projetée par la direction.

Les élus CGT des Ardoisières d'Angers rejettent la fatalité de la fermeture projetée par la direction.

Photo Le Courrier de l'Ouest

"Il n'y a pas de fatalité liée à un soi-disant épuisement du gisement." En assemblée générale devant une centaine d'ouvriers, les délégués CGT des Ardoisières d'Angers ont refusé de se soumettre au scénario proposé par la direction de l'entreprise en matinée, ce lundi 25 novembre. "L'argument de l'épuisement du filon n'est pas fondé. La pierre existe, à 750 m sous terre dans le quartier sud Daguenière."

+ Toutes les dépêches sur la fermeture des Ardoisières d'Angers à Trélazé

Représentant syndical, Hervé Sabba a mis l'accent sur la nécessité pour les ardoisiers de faire pression sur les pouvoirs publics et la direction du groupe Imerys pour relancer "de vraies recherches soutenues par des investissements à la hauteur des enjeux d'emploi pour 153 employés. "


Notre double-page dans Le Courrier de l'Ouest de mardi

 

A lire aussi :

- Les Ardoisières de Trélazé, dernier site minier d'ardoises en France, vont fermer

- Ardoisières de Trélazé : la chronique d'une mort annoncée

- Ardoisières de Trélazé : les raisons de la fermeture selon la direction

- Ardoisières. "Une catastrophe ! Nous allons devoir poser de l'ardoise d'Espagne"

- Ardoisières d'Angers : la CGT refuse la fatalité de la fermeture

- "Un drame pour les mineurs et leurs famille", souligne Marc Goua

- Fermeture des Ardoisières : le maire d'Angers parle d'une "situation tragique"

- Angers. Fermeture des Ardoisières de Trélazé : "Tristesse", dit l'Agglo

- "Un choc affectif" pour le président du Conseil général Christophe Béchu

- La Fermeture des Ardoisières "concerne tout l'Anjou" juge Grégory Blanc



 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.