Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Ardoisières : la CGT refuse la fatalité de la fermeture

0 25.11.2013 16:48
Les mineurs ardoisiers ont reçu de plein fouet la nouvelle de la fermeture programmée du site de Trélazé.

Les mineurs ardoisiers ont reçu de plein fouet la nouvelle de la fermeture programmée du site de Trélazé.

"Il n'y a pas de fatalité liée à la pénurie de pierre mais l'absence d'une vraie politique d'entreprise de recherches !" Cet après-midi au siège des Ardoisières d'Angers à Trélazé, les élus CGT du comité d'entreprise se sont élevés contre la perspective d'une fermeture définitive du site. Devant une centaine d'ouvriers, Hervé Sabba, délégué syndical, a mis l'accent sur la nécessité de faire pression sur les pouvoirs politiques pour convaincre la direction du groupe Imerys d'entreprendre " de vraies recherches". "La pierre existe, à 750 m sous terre dans la veine sud Daguenière. L'argument d'une fermeture liée à l'épuisement du gisement n'est pas valable" a martelé le délégué syndical.

Plus d'informations dans le Courrier de l'Ouest du mardi 26 novembre, édition d'Angers.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.