Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Anjou Quand nos élus doivent se serrer la ceinture [INFOGRAPHIE INTERACTIVE]

2 23.11.2014 19:34
Les élus du Conseil général de Maine-et-Loire. Quelques uns ne sont pas sur la photo.

Les élus du Conseil général de Maine-et-Loire. Quelques uns ne sont pas sur la photo.

Josselin CLAIR

Le président du Conseil général de Maine-et-Loire, Christian Gillet, a proposé jeudi soir, lors du nouveau rendez-vous politique "Quai des Carmes" à Angers (à revoir en cliquant ici), une baisse de 5 % des indemnités des élus du département.

Analyse et décryptage dans Le Courrier de l'Ouest de ce samedi. A lire sur ordinateur, smartphone et tablette.

► Qu'en disent-ils ? Cliquez sur les pastilles pour le savoir !

Pour regarder et cliquer en plein écran, c'est par ici. 

Analyse et décryptage dans Le Courrier de l'Ouest de ce samedi. A lire sur ordinateur, smartphone et tablette.

 

Commentaires (2)

Chapeau M. le Président
Calypso49 dim, 23/11/2014 - 11:51

La nomination du Président m'avait laissé perplexe car je craignais la continuité de son prédécesseur, plus préoccupé de sa personne que de la gestion. Mais aujourd'hui je tire un coup de chapeau à M. Gilet qui a pris des décisions courageuses.
En même temps, c'est la reconnaissance de la très mauvaise gestion de C. Béchu. Comment n'a t-on pas recherché ces économies plus tôt. La numérisation du papier va rapporter 500 000 €, le cabinet divisé par deux sera aussi efficace (c'est vrai que l'aréopage devait coûter très cher pour des activités sans grand rapport avec le département), la régulation des dépenses automobiles, les effectifs, etc... La numérisation est en cours depuis 15 ans dans beaucoup d'administrations et sociétés. Cela marque l'étendue du retard, et donc de l'incompétence du cabinet précédent.
Bravo M. Gilet pour votre engagement.
Par contre, je ne félicite pas les anciens ( et malheureusement toujours) vice-présidents qui assistaient sans réagir à cette situation. Qu'on baisse leur rémunération, c'est justice. Rendons hommage à ceux qui, en leur temps, ont su dénoncer les dérives comme M. Piron et quelques conseillers de l'opposition.
La gestion est une affaire trop sérieuse pour être traitée par des politiciens à l'égo démesuré.
Cordialement

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.