Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Anjou Ils commercialisent des bouteilles de lait "C'est qui le patron ? "

0 05.07.2017 18:08
  • Photo Le Courrier de l'Ouest

    Anjou. Ils commercialisent des bouteilles de lait "C'est qui le patron ? "

  • SAUNIER


Non mais, « C'est qui le patron » ! Trente-six éleveurs d'Anjou vont remplir les briques du lait « C'est qui le patron ? », qui veut rémunérer les paysans à la juste valeur de leur travail. Le consommateur joue le jeu, le sourire est permis.

Le principe ? Inviter le consommateur à payer son lait quelques centimes de plus pour mieux rémunérer le paysan. Et ça marche. Notamment commercialisée chez Carrefour, Intermarché et Auchan, au prix de 0,99 €, la petite brique bleue se vend bien, achetée par des clients qui veulent « consommer responsable » et faire un geste pour empêcher les campagnes de se vider de leurs paysans.

Sept mois après ses débuts, le lait « C'est qui le patron ? » franchit en Anjou une marche supplémentaire. Non seulement il y est couramment vendu, mais il commence à y être collecté. LSDH, la laiterie de Saint-Denis de l'Hôtel, dans le Loiret, a convié sa centaine d'éleveurs d'Anjou à s'inscrire dans cette démarche, comme dans d'autres régions de France. Trente-six d'entre eux ont dit banco, à l'image d'Aurélien Bomard et Jonathan Pineau, installés en GAEC à Saint-Léger-sous-Cholet. 

Retrouvez l'intégralité de notre reportage dans Le Courrier de l'ouest de jeudi 6 juillet

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.