Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers L'islamiste radical menace les magistrats de la cour d'appel

0 06.01.2017 11:49
Angers, 1er février 2016. «Au jugement dernier, on se reverra », a menacé David Pagerie, ce jeudi.

Angers, 1er février 2016. «Au jugement dernier, on se reverra », a menacé David Pagerie, ce jeudi.

Photo d'archives Le Courrier de l'Ouest - Josselin CLAIR

Condamné à deux ans de prison pour violation de son assignation à résidence et détention d’images incitant au terrorisme, David Pagerie, 28 ans, faisait appel, jeudi. Il a été menaçant face aux magistrats.

La justice reproche à David Pagerie la détention d’images de décapitation. « Il n’y a pas besoin d’être un grand magistrat pour voir que je ne suis pas coupable. Je n’ai pas enfreint la loi. J’ai le droit de détenir ces vidéos. Mais je ne les ai pas regardées », affirme l'intéressé.

Pas d’escorte cagoulée cette fois, comme le 14 septembre, mais des renforts de la section d’intervention quand le musulman radicalisé décide, par défiance, d’aller s’asseoir sur le banc des avocats, alors que le président exige qu’il reste debout face à lui.

Une douzaine d’hommes en armes l’encadrent alors. Il continue à feuilleter ostensiblement son carnet de prières, sans écouter le conseiller qui lit son enquête de personnalité.

Converti à l’islam depuis ses 19 ans, ce garçon adopté par des catholiques angevins, qu’il a quittés à l’âge de 15 ans, était assigné à résidence depuis novembre 2015. Il a passé cinq ans en prison, où il s’est radicalisé.

L'article complet dans Le Courrier de l'Ouest de ce vendredi

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.