Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Présidentielle : la guéguerre des colleurs d'affiches

5 06.04.2017 18:09
  • Photo Le Courrier de l'Ouest

    Angers. Présidentielle : la guéguerre des colleurs d'affiches

  • Photo Le Courrier de l'Ouest

    Angers. Présidentielle : la guéguerre des colleurs d'affiches

Les colleurs d'affiches des candidats à l'élection présidentielle se livrent à une vraie guéguerre. Les militants s’activent en effet pour coller les affiches de leur favori et décoller celles des autres. Reportage avec une équipe de la France Insoumise.

Le rendez-vous a été donné à 21 h précises, place Ney à Angers. Marie, Emma, Victor et Valentin sont là. Les trois premiers ont 18 ou 19 ans et sont étudiants. Le quatrième, 26 ans, est tailleur de pierre. En cercle devant leurs voitures, ces quatre militants de la France Insoumise, le parti du candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon, discutent du programme de la soirée.

« Les Macron nous ont tout arraché » 

« Il faut aller place Molière, les Macron nous ont tout arraché ». « Au Leclerc d’Avrillé, il faut remettre des affiches, le panneau est super-visible ». Grâce à des plans recensant les différents points d’affichage, l’équipe s’organise. « Pour faire tout Angers, il faut environ 3 h » explique Valentin. Par souci d’efficacité, il est décidé de faire deux groupes de deux... 

Les colleurs d'affiche ont l’attirail du parfait colleur : seau de colle, brosse à maroufler, badigeon à tapisserie et… les affiches !

Pour suivre les colleurs d'affiche de La France insoumise, rendez-vous dans Le Courrier de l'Ouest de vendredi 7 avril (éditions d'Angers et Nord-Anjou) 

Commentaires (5)

ils sont tous dans l'illégalité
la shroumphette lun, 10/04/2017 - 23:47

les seuls autorisés les panneaux devant les bureaux de vote et numérotés auxquels personne n'a le droit de toucher; (et qui sont mis par des colleurs payés par la mairie)
et sinon seuls les panneaux municipaux normalement réservés aux associations et spectacles est toléré;
tous les autres collages selon la loi électorale sont interdits ; ASSELINEAU qui collent sous les ponts des rocades , des panneaux de signalisation ,les bornes EDF est hors la loi et cela vaut 9000 euros d'amende;
de plus la campagne se fait sur le net donc il est inutile de coller des affiches , merci ;pensez aux employés municipaux qui doivent nettoyer

Les Macronistes ont l'immunité
Militant49 sam, 08/04/2017 - 11:14

Les colleurs d'affiches d'Emmanuel Hollande se croient tout permis et collent n'importe où : murs de particuliers, panneaux de signalisation, transfos etc... ils savent bien qu'ils ont l'immunité et que les juges ne leur diront rien.... Ils sont irrespectueux de la loi...
TOUT SAUF EMMANUEL HOLLANDE !

Macronistes respectueux
Emeline EM lun, 10/04/2017 - 15:07

En réponse à Militant49 - Les Macronistes ont l'immunité

Ce n'est pas très beau de mentir... Surtout que c'est facilement vérifiable : j'invite tous ceux qui nous liront à regarder autour d'eux : qui voit-on coller sur les feux de circulations, sur les lampadaires, les bornes électriques, les abribus , les murs des bâtiments publics et privés ? Les autocollants de Jean-Luc Mélenchon et la France Insoumise ; Asselineau ; F. Fillon.
A "En Marche" avec E. Macron, nous respectons plusieurs règles que nous nous sommes fixées :
- Nous ne faisons pas d'affichage sauvage (ni affiches, ni stickers hors des panneaux d'affichage libre) mais en plus :
- Nous apportons des sacs poubelles pour les affiches usées ou décollées (contrairement à ceux susmentionnés, on les voit arracher les affiches et les jeter à même le sol)
- Nous ne collons pas sur les affiches culturelles, ni sur celles des associations (c'est un peu moche d'arracher les annonces pour le loto ou la brocante du village, quand on sait l'importance pour l'inclusion sociale, et le travail formidable réalisé par ces assos, notamment en zones rurales et quartiers)

On peut être en désaccord, mais ça n'empêche pas de rester civilisés et de mener une campagne "propre" et respectueuse (des personnes, et des lieux publics)
Encore une fois, rien de plus simple pour vérifier mes dires, et le caractère mensonger de votre commentaire : il suffit de regarder autour de vous quand vous vous promenez :)

C'EST VRAI....
michel langevin ven, 07/04/2017 - 17:21

Que ça n'a pas changé... La violence en moins peut-être ? A l'époque les gros bras du RPR escortant les colleurs d'affiches provenaient quasi directement du SAC. Ces types, avaient un sens de l'humour très limité (euphémisme)... C'était l'époque où Jean Monnier allait devenir maire d'Angers... Quelques années plus tard, un certain François Mitterrand était candidat à la Présidence de la République...Les mêmes gros bras du RPR, encore plus présents, faisaient feu de tous bois... Sans doute sentaient -ils le vent tourné ? Je me souviens d'une belle empoignade à Angers dans le quartier, justement, de la Place Ney...Rue de la Chalouère ! L'équipe de colleurs du RPR avait à sa tête le mari, à cette époque, pharmacien, d'une personnalité locale bien connue... Ce matin là, seaux de colles, et invectives avaient volés bien bas! Autre époque, autre mœurs ? Pas certain!

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.