Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Polémique : Jean-Paul Gaboriau porte plainte contre le maire

0 25.09.2013 15:42
Jean-Paul Gaboriau, le gérant de la sandwicherie la Grignotine, rue Saint-Aubin à Angers.

Jean-Paul Gaboriau, le gérant de la sandwicherie la Grignotine, rue Saint-Aubin à Angers.

Photo Le Courrier de l'Ouest

Jean-Paul Gaboriau, le gérant de la sandwicherie la Grignotine, rue Saint-Aubin à Angers, dont les vitrines sont tapissées de messages peu amènes à l’endroit du maire d’Angers, a été entendu par la Police voilà quinze jours. Cette convocation fait suite aux plaintes déposées à son encontre par le maire et deux de ses adjoints : Jean-Pierre Chauvelon et Jacques Motteau.

Côté mairie, il semble pourtant que l’on cherche à éteindre cette polémique. « Voilà quinze jours, le Parquet a dit à M. Gaboriau que s’il enlevait les affiches, les plaintes ne seraient pas poursuivies », assure son conseil, Me Fouquet.

Sauf que l’intéressé n’enlèvera pas ses affiches. « C’est eux qui m’ont attaqué, je n’ai pas de raison de les enlever », tonne-t-il. Avant d’ajouter, malicieux : « C’est parce que l’on approche des élections » qu’ils auraient tenté ce geste d’apaisement.

Mais point d’apaisement pour le patron de la Grignotine qui va déposer plainte pour diffamation contre le maire d’Angers, à la suite d’une déclaration du 28 juin dernier… « Nous déplorons ce conflit insensé, surréaliste, (…) mais nous ne plierons pas », conclut Me Fouquet.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.