Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Objets connectés : de Las Vegas à La Roseraie

0 05.01.2015 12:18
Angers. Objets connectés : de Las Vegas à La Roseraie

Angers. Objets connectés : de Las Vegas à La Roseraie

Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin CLAIR

Le projet de Cité de l'objet connecté, qui doit voir le jour sur l'ancien site Valéo à Angers, doit être officialisée par la secrétaire d’Etat au Numérique, Axelle Lemaire, mardi 6 janvier à l'occasion de l'ouverture du salon mondial de l'électronique à Las Vegas, aux Etats-Unis.

La multiplication des objets connectés alimente l'espoir d'en faire un relais de croissance pour les dépenses mondiales d'électronique grand public.

Un espoir qui fait particulièrement échos à Angers, ville choisie mi-2014 par Arnaud Montebourg, alors ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique, pour l'ouverture de cette cité de l'Objet Connecté.

Par objet connecté, on entend par exemple une montre capable d'enregistrer les battements du cœur, ou de calculer la vitesse d'un coureur à pied.

Selon Luc Belot, le député socialiste angevin engagé sur ces questions numériques, cette cité aura pour mission de fédérer à la fois le monde industriel et celui de la formation au-delà du seul domaine de l'électronique. « Un peu à l'image de l'horlogerie suisse qui a mobilisé les entreprises de plasturgie, de métallurgie, celles qui conçoivent des effets spéciaux, explique l'élu angevin. C'est grâce à cela que cette filière a pu maintenir son excellence », disait-il en juin 2014.

C'est Eolane, premier sous-traitant français dans l'électronique, dont le siège est au Fresne-sur-Loire, près d'Ingrandes, qui est la tête de pont de ce projet.

D'ailleurs, la Cité de l'objet connecté est annoncée comme une entreprise privée gérée par le monde industriel.

Elle est censée accueillir un fablab, autrement dit un laboratoire de fabrique, ouvert aux idées nouvelles, ainsi qu'un vivier de start-up. 50 emplois dédiés sont également promis pour faire tourner cet outil d'un genre nouveau.

Angers Loire Métropole a prévu de racheter le site laissé par Valéro, à La Roseraie, pour quatre millions d'euros.

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.