Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers L'islamiste repart en prison à cause de son goût pour la balnéo

0 13.07.2017 18:24
David Pagerie, 29 ans, était logé à l'hôtel depuis le 18 janvier et pointait trois fois par jour au commissariat.

David Pagerie, 29 ans, était logé à l'hôtel depuis le 18 janvier et pointait trois fois par jour au commissariat.

Archives Le Courrier de l'Ouest - Josselin CLAIR

David Pagerie, islamiste radicalisé de 29 ans, était à nouveau devant les juges ce jeudi au tribunal correctionnel d'Angers, pour un nouveau non-respect de son assignation à résidence.

Il avait déjà purgé six mois de prison ferme pour le même motif entre août 2016 et janvier 2017. Depuis, il était à nouveau assigné à résidence, logé aux frais de l'Etat dans un hôtel d'Angers, avec interdiction de quitter la ville et obligation d'aller pointer au commissariat de police.

Mais il a été vu plusieurs fois entre mai et juin à la piscine de Beaucouzé dans un jacuzzi. C'est là que les gendarmes sont allés le cueillir le 9 juin. Pour cette infraction, le tribunal l'a condamné à six mois de prison ferme ce jeudi.

Le parquet le poursuivait également pour "consultation habituelle et sans motif légitime d'un service de communication au public en ligne faisant l'apologie ou provoquant à des actes de terrorisme, en manifestant une adhésion à l'idéologie exprimée". L'affaire a été très discutée par Me Sami Khankan, au nom du prévenu, qui a déposé une nouvelle question prioritaire de constitutionnalité. Le tribunal a décidé de la transmettre à la Cour de cassation.

Le ministère public a demandé une expertise détaillée du téléphone portable de David Pagerie, compte tenu du nombre important de fichiers suspects qui y étaient stockés. Dans le temps de la garde à vue, les gendarmes ont découvert une vidéo expliquant comment fabriquer une bombe, une autre montrant des images de décapitation et une troisième reprenant un discours d'Oussama Ben Laden. La nouvelle expertise n'a pas été ordonnée par le tribunal, qui a décidé de relaxer David Pagerie pour ces faits.

Plus d'informations dans Le Courrier de l'Ouest de ce vendredi.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.