Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers L'interview d'Alain Jacobzone : « L'historien est démuni » après Charlie

0 26.01.2015 08:49
Retraité de l'Éducation nationale, Alain Jacobzone ne donne plus de cours au lycée mais il enseigne encore l'histoire.

Retraité de l'Éducation nationale, Alain Jacobzone ne donne plus de cours au lycée mais il enseigne encore l'histoire.

Photo Le Courrier de l'Ouest - Laurent COMBET

L'historien Alain Jacobzone, ancien professeur au lycée Bergson à Angers et spécialiste de la Shoah, donne dans Le Courrier de l'Ouest de lundi son point de vue sur les événements tragiques qui viennent de toucher la France.

Êtes-vous Charlie ?

« Très peu. Je n'ai jamais acheté Charlie Hebdo, y compris cette fois-ci. « Je suis Charlie » est devenu une tendance, une mode, comme un paravent pour éviter de pousser l'analyse. On ne peut pas se contenter d'un slogan, il faut savoir ce qu'on met derrière. Pour ma part, j'ai besoin d'autre chose. J'étais dans la marche du 11 janvier et je défends le droit absolu des dessinateurs à faire toutes les caricatures. Ceux de Charlie Hebdo sont morts pour une certaine idée, et même une idée certaine de la liberté, mais beaucoup de ceux qui disent « Je suis Charlie » se font probablement une idée différente de la liberté ».

En tant qu'historien, comment analysez-vous ces événements ?

« L'historien est démuni car on n'a jamais connu pareille situation où tout se conjugue »

Entretien complet à lire dans Le Courrier de l'Ouest de lundi, à télécharger sur ordinateur, smartphone ou tablette en cliquant ici

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.