Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers L'inquiétude monte chez Thyssen

0 31.10.2013 10:18
Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin CLAIR

Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin CLAIR

À l’appel de la CGT, des salariés grévistes de ThyssenKrupp se sont rassemblés mercredi pour protester contre le plan de sauvegarde de l’emploi engagé.

Le fabricant d’ascenseurs veut supprimer 153 postes en France, dont sept à Angers. Seules les agences sont concernées, mais l’inquiétude monte. Plusieurs dizaines de techniciens de ThyssenKrupp Ascenseurs France (TKAF), venus de toute la région (Le Mans, Nantes, Tours, Rennes, La Rochelle et Lorient), se sont rassemblés mercredi matin devant le site angevin du fabricant d’ascenseurs, dans la zone industrielle de Saint-Barthélemy-d’Anjou.
Dans le même temps, et au même endroit, se déroulait un comité d’entreprise extraordinaire au cours duquel le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) a été détaillé. Sur les 2 525 salariés qui dépendent de cette filiale du géant industriel ThyssenKrupp, 289 postes sont touchés et 153 seront supprimés. L’agence d’Angers, chargée comme les autres du montage, de l’entretien, du dépannage et de l’aspect commercial de l’activité, ne sera pas épargnée : 7 de ses 71 postes (le double en comptant le personnel administratif) devraient disparaître et 13 autres seront modifiés ou réaffectés.

Plus d'informations dans le Courrier de l'Ouest de jeudi, édition Angers

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.