Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Les voies des berges vont être ralenties à 50 km/h

2 31.05.2016 07:47
Le projet prévoit de ralentir la circulation à 50 km/h, de végétaliser le terre-plein central et les abords des voies.

Le projet prévoit de ralentir la circulation à 50 km/h, de végétaliser le terre-plein central et les abords des voies.

Image Grether Architecte

Les voies autoroutières qui longent la Maine seront végétalisées et rétrécies d’ici à 2020.

Le Conseil municipal s’est penché, lundi soir, sur la mutation des voies des berges en boulevard urbain, réveillant de vieilles querelles.

Entre le pont de l’Atlantique et le pont Jean-Moulin, les voies vont être rétrécies, le terre-plein central élargi et planté d’arbres, la signalétique autoroutière va être gommée et la vitesse réduite à 50 km/h.

Des mesures qui viendront compléter la réalisation de l’esplanade de béton (recouverte de verdure), qui sera posée sur les voies de circulation du pont de Verdun à la place Molière et permettra aux Angevins de pouvoir accéder à la rivière.

Retour sur les débats du Conseil municipal dans Le Courrier de l'Ouest de ce mardi, édition Angers

Commentaires (2)

aucune ambition pour la ville et l'environnement
christophe49 mar, 31/05/2016 - 08:49

Dommage d'attendre 2020 pour quelques arbres et du béton.
Il aurait été mieux de penser à l'environnement à l'homme et la santé avant l'argent.
Avec plus de 50 000 véhicules jours sur cette autoroute urbaine, il fallait plutôt faire un vrai contournement, pour libérer cette espace horrible en plein centre ville entre château et rivière. L'image de la ville en prend encore un coup, sauf évidemment pour les individualistes et les pros voiture ou cette autoroute est magnifique et bien placé d'un autre temps, quoi !

hanger les comportements
Calypso49 mar, 31/05/2016 - 08:05

La réduction de la vitesse n'a aucun effet si elle n'est pas contrôlée. A l'entrée de la ville, les gens arrivent à toute allure, freinent avant le radar et repartent encore plus rapidement. Cela explique les multiples changements de files et les nombreux accrochages.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.