Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Les communistes lancent une pétition pour la gratuité des transports

2 05.06.2015 07:00
PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/JOSSELIN CLAIRANGERS (MAINE-ET-LOIRE) LE 21/04/15, ENQUETE INSEE ANGERS ET SES VOISINES (EN FRANCE ET EUROPE)TRAMWAY PLACE DU RALLIEMENT

PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/JOSSELIN CLAIRANGERS (MAINE-ET-LOIRE) LE 21/04/15, ENQUETE INSEE ANGERS ET SES VOISINES (EN FRANCE ET EUROPE)TRAMWAY PLACE DU RALLIEMENT

Josselin CLAIR

C’est leur dada. Une vieille lune qui avait déjà été avancée lors de la dernière campagne des élections municipales : les transports, bus et tramway, gratuits pour tous. Les communistes angevins lancent une pétition et une consultation populaire.

A lire aussi : Les tarifs des bus et du tramway Irigo à la hausse

C’est un peu démago mais ils y croient. « Le transport est un bien commun : c’est à nous tous de décider de sa gestion et de son prix », expliquent les affiches et tracts dévoilés jeudi soir à Belle-Beille. Il n’y a pas que les tarifs « trop onéreux » d’Irigo dans le collimateur mais aussi « les dessertes et fréquences insuffisantes ».

A Angers, un ticket de transport coûte de 1,40 à 1,50 euro et un abonnement d’un mois (plein tarif) est à 40,80 euros.

Les arguments avancés sont économiques (« plus de pouvoir d’achat pour les usagers »), écologiques (« moins de trafic, moins de bouchons, moins de pollution ») et cela ne coûterait pas tant que cela à la collectivité. Ils s’appuient sur l’exemple de la mairie communiste d’Aubagne (Bouches-du-Rhône) qui l’a instaurée : le coût pour la collectivité y aurait été divisé par deux grâce à un bond de la fréquentation (+170%).

« Nous allons décliner nos propositions quartier par quartier et faire tourner une pétition que nous remettrons à la rentrée », explique Valentin Brouillard-Dusong, secrétaire de la section d’Angers du PCF.

Avec une telle proposition, nul doute que les signatures ne seront pas difficiles à récolter.

Commentaires (2)

Ah ! Le Courrier de l'Ouest
Foulques ven, 26/06/2015 - 06:57

Ah ! Le Courrier de l'Ouest qui recommence (sans le dire) à jouer au journal d'opinion dès que des propositions sortent des sentiers battus petits bourgeois d'une pensée conformiste où la notion de marché ne doit surtout pas être remise en cause.
Ce même journal souvent au bord de l'apoplexie qui se démène auprès de ceux qu'ils aimerait "lecteurs captifs" pour s'assurer une survie alors qu'il n'est même pas en mesure de faire simplement son travail de chronique : cirant des pompes par ici et savonnant des planches par là.
Il est clair qu'avec un tel allié, celles et ceux qui aiment ce qui est figé sont tranquilles pour un moment.
Il ne faudrait pas qu'ensuite, ce même "courrier" vienne jouer les veuves éplorées devant des situations que l'inertie qu'il promeut entraîne nécessairement ...

Pourtant, lorsque les choses bougent enfin un peu (et au profit du plus grand nombre), il y a toujours lieu de s'interroger à la fois sur le bien fondé de ce qui bouge mais aussi sur le bien fondé de ce qui ne bouge pas

Enfin !
olivierf ven, 05/06/2015 - 17:00

Même si beaucoup doutent fortement de l'argument économique, l'agglomération d'Aubagne prouve que cela marche à l'échelle d'une communauté urbaine ( à Nantes aussi).
C'est étrange que l'on se pose des questions sur la gratuité des Bus-Tram-TER et pas pour les routes, les rues ou les trotoirs ?!
C'est pourtant les mêmes impôts qui les financent, et aussi l'entretien des routes et des rues ou des trottoirs, et ça coûte aussi un bras; alors à l'heure de la conférence sur le climat, c'est pas la peine de nous bassiner si on ne passe pas au cas concret, ou alors, comme dit Nicolas Hulot, c'est que tout le monde s'en fout...

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.