Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Leonarda : pour Trierweiler, on ne "franchit pas" la porte de l'école

3 18.10.2013 15:02
Angers. Leonarda : pour Trierweiler, on ne "franchit pas" la porte de l'école

Angers. Leonarda : pour Trierweiler, on ne "franchit pas" la porte de l'école

Photo AFP

L'Angevine Valérie Trierweiler, compagne du président François Hollande, a déclaré vendredi à Angers à propos de l'affaire Leonarda, collégienne d'origine kosovare expulsée, qu'on "ne franchit pas certaines frontières" et que "la porte de l'école en est une".

Interrogée sur le thème de la sanctuarisation de l'école, elle a répondu: "C'est un vocabulaire religieux que moi je n'utilise pas, mais l'école est un lieu d'intégration, elle n'est pas un lieu d'exclusion". "On ne franchit pas certaines frontières et la porte de l'école en est une", a-t-elle ajouté lors d'une rencontre avec la presse.

Mme Trierweiler, à qui un journaliste demandait si elle est se sentait concernée par le sort de la jeune Leonarda Dibrani, a ensuite répondu: "Je ne suis pas la seule aujourd'hui me semble-t-il a être concernée, on l'est tous".

"L'école est là pour offrir l'égalité des chances", a-t-elle ajouté avant de préciser: "Elle n'est pas là pour exclure. Encore moins quand on juge des parents et pas des enfants". Selon la compagne du président, la jeune collégienne "n'est pas responsable ce que son père à pu faire".

Toutefois, interrogée sur un éventuel retour en France de la jeune fille, Mme Trierweiler a répondu qu'elle ne se prononcerait "pas sur le fond".

L'enquête sur les circonstances de l'interpellation Leonarda Dibrani, à l'origine d'une vaste polémique, sera remise dans la soirée au gouvernement.

Valérie Trierweiler est à Angers vendredi pour lire la dictée d'ELA, l'association européenne pour contre les leucodystrohies, dans son ancienne école primaire, l'école Paul Valéry, dans un quartier populaire d'Angers.

Commentaires (3)

école
jhoul sam, 19/10/2013 - 07:57

Est-on revenu aux temps où une église était un sanctuaire? Je constate que pendant 4 ans on a avec nos impôts logé , nourri, etc 7 personnes qui n'avaient pas à être en France

ça c est sur, je ne vois pas
ondine95 ven, 18/10/2013 - 17:55

ça c est sur, je ne vois pas comment on peut franchir la porte d une école et s y trouver inscrite lorsque l on a pas de papiers en règle, alors que chaque année pour inscrire nos enfants on nous demande une tonne de papiers en étant français. Alors ma question est la suivante: comment a t elle réussi a franchir la porte de cette école?

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.