Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Le rachat du site Thomson et le Pôle métropolitain au conseil d’Agglo

0 13.06.2013 11:58
La réunion du conseil communautaire d’Angers Loire métropole, a lieu jeudi soir rue du Mail.

La réunion du conseil communautaire d’Angers Loire métropole, a lieu jeudi soir rue du Mail.

Photo archives Le Courrier de l'Ouest - Josselin Clair

La réunion du conseil communautaire d’Angers Loire métropole, a lieu jeudi soir rue du Mail. Les élus acteront le rachat de l’ex-usine Thomson et les 13 hectares de terrain afférents pour 6,5 millions d’euros (qui vient s’ajouter au matériel racheté en début d’année pour un peu plus d’un million d’euros).

Reste à savoir ce que l’Agglo en fera demain. Car des industriels se sont déjà positionnés pour reprendre l’outil et relancer une production mais il manque encore l’essentiel : des clients susceptibles de passer commande.

Dans un domaine plus immatériel, le conseil évoquera la naissance, validée le 31 mai dernier, du Pôle métropolitain Loire Angers. Cette nouvelle structure administrative, qui remplace le Pays Loire Angers, regroupe les communes d’Angers Loire Métropole et de trois autres communautés de communes (Loir, Loire-Aubance et Vallée-Loire-Authion), se consacre pour l’heure à la bonne application du schéma de cohérence territoriale, ce fameux SCOT qui encadre désormais les projets d’urbanisme des 68 communes concernées.

Quelle différence avec le pays ? Le Pôle métropolitain ne concerne que les structures de plus de 300 000 habitants avec une ville centre qui dépasse les 150 000. « Ça nous permet d’être repérables sur une carte, assure Jean-Claude Antonini, comme Rennes, Nantes et Brest qui ont elles aussi un pôle métropolitain ». Le président de l’Agglo mise aussi sur une évolution des compétences qui pourrait, à terme, permettre de capter des financements, européens en particulier.

Une dette de 382 M€

L’ordre du jour de la séance de demain prévoit aussi l’examen du compte administratif 2012. Les chiffres sont particulièrement flatteurs, estime le grand argentier de la Ville et de l’Agglo, André Despagnet, avec 100 millions d’euros d’investissements réalisés (moitié moins quand même que pour les années 2009 et 2010 au plus fort du chantier du tramway), un autofinancement de 38 millions d’euros (supérieur de 10 M€ au budget prévisionnel grâce à une maîtrise des dépenses) et un appel à l’emprunt limité à 20 M€.

Reste que l’encours de la dette s’élève encore à 382 M€, contre 376 M€ en 2011 (elle était de 102 M€ en 2008). La capacité de désendettement est actuellement de 7 ans et 2 mois.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.