Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers La fusillade de la Roseraie n'a toujours pas d'explication

0 17.02.2017 09:52
L'avocat général Olivier Tcherkessoff.

L'avocat général Olivier Tcherkessoff.

L'histoire avait soulevé, et soulève encore, une réelle inquiétude chez les policiers angevins. Le 21 février 2016 vers 23 heures, une brève série de coups de feu déchirait la nuit dans le quartier de la Roseraie à Angers.

+ Lire aussi : l'ombre de la mafia russe

A terre, deux hommes blessés, de nationalité géorgienne. Ils ne disent pas un mot et refusent même de porter plainte.

Sur une chapka abandonnée, les policiers retrouvent l'ADN d'un redoutable bandit, membre ou très proche d'une célèbre organisation mafieuse appelée « Vory v zakone » (ce qui, traduit du russe, signifie « Voleurs dans la loi »).

En octobre, un coup de filet avait lieu simultanément à Angers et à Nantes par les policiers du SRPJ. Quatre hommes étaient interpellés et placés en détention provisoire. Parmi eux se trouve le bandit mafieux, qui depuis se tait. Les autres sont trois subalternes présentés comme des hommes de mains.

Hier, deux d'entre eux demandaient leur remise en liberté devant la chambre de l'instruction d'Angers. Sur le papier, ce sont des « pères tranquilles ».

L'accusation y voit au contraire un remake de la trilogie du Parrain : « Bien sûr, ils n'ont jamais fait parler d'eux, a souligné l'avocat général Olivier Tcherkessoff. Mais c'est pour se voir activer au moment venu. Rendre le service qu'on leur a déjà rendu et qu'ils doivent à l'organisation ! ».

L'enquête semble loin d'être aboutie. Avec tout ça, on ne connaît toujours pas les raisons de la fusillade à la Roseraie. Les deux hommes ont été gardés en détention.

Vendredi dans Le Courrier de l'Ouest à télécharger ici

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.