Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers La Fermeture des Ardoisières "concerne tout l'Anjou" juge Grégory Blanc

0 25.11.2013 17:15
Le conseiller général Grégory Blanc.

Le conseiller général Grégory Blanc.

Photo archives Le Courrier de l'Ouest - Josselin Clair

Le conseiller général du secteur de Trélazé, Grégory Blanc, estime que « la fermeture des Ardoisières ne concerne pas que Trélazé, elle concerne tout l’Anjou."

Dans un communiqué, il affirme avoir "une pensée émue pour les 153 salariés et leur famille, au-delà pour tous ceux qui ont travaillé dans l’industrie ardoisière. C’est tout un patrimoine vivant qui disparaît."

+ Toutes les dépêches sur la fermeture des Ardoisières d'Angers à Trélazé

"Cette entreprise est structurante du territoire : c’est comme si Cointreau fermait. Il appartient désormais à tous les acteurs, au premier rang desquels le groupe Imerys, d’engager le dialogue pour trouver des actions concrètes en faveur des salariés et faciliter la reconversion du site, pourquoi pas d’ailleurs toujours autour de l’ardoise. Il ne faut pas oublier que Trélazé est sans doute la commune du département la plus durement frappée par la précarité avec un taux de chômage de 24 %. Pour survivre, elle n’a pas d’autre choix que d’être dynamique ».

Notre double-page dans Le Courrier de l'Ouest de mardi

A lire aussi :

- Les Ardoisières de Trélazé, dernier site minier d'ardoises en France, vont fermer

- Ardoisières de Trélazé : la chronique d'une mort annoncée

- Ardoisières de Trélazé : les raisons de la fermeture selon la direction

- Ardoisières. "Une catastrophe ! Nous allons devoir poser de l'ardoise d'Espagne"

- Ardoisières d'Angers : la CGT refuse la fatalité de la fermeture

- "Un drame pour les mineurs et leurs famille", souligne Marc Goua

- Fermeture des Ardoisières : le maire d'Angers parle d'une "situation tragique"

- Angers. Fermeture des Ardoisières de Trélazé : "Tristesse", dit l'Agglo

- "Un choc affectif" pour le président du Conseil général Christophe Béchu

- La Fermeture des Ardoisières "concerne tout l'Anjou" juge Grégory Blanc



 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.