Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers L’IUT cultive sa différence depuis 50 ans

0 09.03.2016 17:06
Lydie Bouvier et Geneviève Rivoire. La première est la directrice de l’IUT d’Angers.

Lydie Bouvier et Geneviève Rivoire. La première est la directrice de l’IUT d’Angers.

Photo Le Courrier de l'Ouest

L’Institut universitaire de technologie (IUT) d’Angers est l’un des 11 plus anciens de France. Son cinquantenaire a été lancé mardi soir aux Greniers Saint-Jean.

C’est par l’entremise de Jean Turc, maire d'Angers de l’époque, qu’un terrain fut proposé à l’État. L’université publique n’existait pas encore et le campus de Belle-Beille n’était qu’un vaste champ, d’où on apercevait l’usine Bull, usine flamboyante.

L’environnement et le contexte économique ont bien changé mais l’IUT n’a perdu si son âme ni sa vocation.

Son effectif (plafonné à 1 700 étudiants, dont 40 % sont titulaires d’un bac « techno »), son taux de réussite (supérieur depuis ses débuts à la moyenne nationale) et son panel de formations (portée à six champs d’activité, en comptant le génie biologique depuis 1974, les techniques de commercialisation depuis 1991, le génie mécanique et productique depuis 1995 et les carrières sociales depuis 2007) témoignent de sa vitalité.

Article complet dans Le Courrier de l'Ouest de mercredi, à télécharger sur ordinateur, tablette ou smartphone en cliquant ici

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.