Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Jean-Michel Delage, la photographie dans les gènes

0 30.09.2017 18:40

Jean-Michel Delage a parcouru la planète, plus attentif aux minorités oubliées qu’aux puissants affichés. À force de détermination, de curiosité, de brouilles parfois, il est devenu le photographe voyageur qu’il rêvait d’être.

40 ans après, le fils de maçon et de secrétaire se revoit ado dans son village de Quincy-Voisins, en Seine-et-Marne. « Chez moi, il n’y avait ni bouquin ni autre accès à la culture, lâchet-il. Mon père m’aurait bien vu faire le même métier que lui. »

« Il a suivi son instinct, affirme son frère Alain. Il peut être fier de son parcours même si cela reste marginal. »

A 17 ans, il crapote du haschisch au Maroc, au risque de se faire rouler par des revendeurs. Et à 20, il ramasse des oranges en Grèce. Entre-temps, il a essayé vainement de se former à l’art photographique. Et s’est retrouvé avec un CAP d’ouvrier imprimeur, et non reporter photo.

Pourtant le rêve s’émancipe, alimenté par les magazines qui sortent des rotatives. « Un jour, j’ai vu un reportage sur le Ladakh, une province à part dans les hautes montagnes au nord de l’Inde. Je me suis dit : Moi, j’irai là. Juste à ce moment-là, mon patron du moment m’a proposé un CDI. Je lui ai dit : «Désolé, je pars pour l’Inde» ».

Le grand portrait de Jean-Michel Delage, dimanche, dans Le Courrier de l'Ouest, à télécharger ici

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.