Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Impôts locaux : pour Laurent Gérault, notre enquête "interroge les élus"

1 08.10.2013 08:59
Laurent Gérault, élu de la minorité au Conseil municipal d'Angers.

Laurent Gérault, élu de la minorité au Conseil municipal d'Angers.

Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin Clair

L’enquête publiée dans Le Courrier de l'Ouest de samedi, sur les impôts locaux et la situation particulière des élus du conseil municipal d’Angers, fait réagir le conseiller de la minorité, Laurent Gérault. La majorité, elle, observe le silence.

« L’article de samedi matin interroge les élus à double titre, écrit l’élu centriste. Tout d’abord, sur notre responsabilité individuelle. En effet c’est en février 2012 qu’André Despagnet mentionne explicitement dans une interview au Courrier de l’Ouest que les impôts locaux de nombreux élus angevins étaient sous-évalués. La très grande majorité l’ignorait. Je m’étonnais d’ailleurs à l’époque du fait que nous l’apprenions par la presse. C’est donc à la suite de ces affirmations que j’engageais à titre personnel une démarche auprès de l’administration fiscale pour vérifier ma situation. Cela me semble en effet la moindre des obligations que de payer justement l’impôt de la commune dont je suis élu ».

L’élu, qui a été le seul à prendre cette précaution - alors qu’un tiers du conseil municipal est manifestement sous-imposé - reste néanmoins prudent. « Mais attention à ne pas faire de raccourci ou d’amalgame trop rapide. J’ai pu constater depuis ce samedi matin combien nombreux de mes collègues élus étaient blessés, parce que profondément honnêtes. En revanche, je suis en désaccord avec ceux qui déclarent être au courant, mais ne veulent pas « payer davantage que leurs voisins ». L’élu a une obligation d’exemplarité et de cohérence, particulièrement en cette période de crise ».

Laurent Gérault met aussi en exergue la responsabilité collective. « La situation nous impose avant tout de revoir cet impôt « obsolète, opaque, et inéquitable ». Cela passe par la refonte de la composition de la commission communale des impôts locaux, et de son ouverture à l’opposition ».

Commentaires (1)

impôts locaux
jhoul jeu, 10/10/2013 - 14:01

TOUS LES POLITICIENS savent que les impôts locaux reposent sur une base foireuse et que les anciennes maisons ou appartements, même remis au goût du jour, ne payent pas un impôt normal. Mais évidemment qui va avoir le courage de remettre tout cela en équité? J'avais cru comprendre pourtant lors de l'élection présidentielle qu'il y aurait plus de JUSTICE...?

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.