Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Il y a 70 ans, 824 Juifs étaient déportés

0 22.07.2012 18:24
  • Photo Le Courrier de l'Ouest

    La communauté juive d'Angers a récité la prière des morts

  • Photo Le Courrier de l'Ouest

    Le préfet, Richard Samuel, a déposé une gerbe devant la plaque commémorative

Le 20 juillet 1942, 430 femmes et 394 hommes sont partis du Grand Séminaire d'Angers, aujourd’hui devenu Centre Saint-Jean, à destination du camp d’Auschwitz. De ce « convoi n° 8 » de 824 Juifs, seulement 14 hommes ont survécu. Une cérémonie à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français était présidée ce dimanche matin par le préfet de Maine-et-Loire qui a lu le message du ministre délégué aux anciens combattants, Kader Arif. "Il faut entendre la voix de ces morts sans sépulture".

« Nous sommes ici pour faire mémoire de ce qui jamais n’aurait dû arriver », rappelle l’abbé Rénier au nom de l’évêque d’Angers.

Le Dr Alfred Sabbah, président de la communauté juive d’Angers, a rappelé le témoignage d'un sémininariste qui avait vu et entendu. "Ils étaient 15 à 20 par chambre individuelle. On les avait dépouillés de leurs baluchons. La nuit, j'entendais les cris sous les maltraitances". Il cite les coups, les humiliations, le manque de sommeil, les maladies, la faim... Dix hommes de la communauté juive d'Angers ont récité la prière des morts  ce dimanche, derrière la stèle commémorative.

Les autorités ont aussi rendu hommage aux Justes de France. Mais le Dr Sabbah s’est inquiété de la montée de l’antisémitisme, en citant le drame de Toulouse mais aussi celui de Villeurbanne, avec trois jeunes agressés, celui d’un autre attaqué dans un train, un rabbin molesté, une synagogue souillée... « L’indignation ne suffit pas. Qui se lève contre le regain d’antisémitisme ? Qui seraient les Justes aujourd’hui ? »

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.